m nm abrv (MM Messieurs, Me Madame; Lettre, symb)

Ex: Tout ça c'est de la m! / Que t’m, ou que t’m pas la m…, on t’en sert, même que tu la paies cher! / Tout être de chair fait de la m. (Brève biologique)

Exp: Antilles Tu es trop «M» = Trop indiscret (cf Cf Dict. Rég. des Antilles, Sylviane Telchid)

Pub: «l’N, quand on y goûte, on l’m!» Département de l’Aisne 2008

Pr: Qui se sent le cul plein de m…, qu’il se torche!

Cit: M N N M N M M N (= Aime haine Et n’aime…) R. Desnos, Elégant cantique de Salomé Salomon

Bx-A: «M K III» J. Tinguely 1964 / «M» J. Monory 68 / «M blanc» A. Tapiès 84 / «M’as-tu vue» Sophie Calle, Expo 2003

 

m. abrv Méd Vx (ds une ordonnance = Mêlez, misce)

 

m’ cf me

Exp: M'as loc ver Québ = Je vais

Cit: M’aimes-tu parce que tu m’aimes, ou parce que je t’aime? R. Rolland, Jean-Christophe

 

ma adj prf; intj

Ex: Ma mort et ma vie, c’est bien à moi.

Exp:  Ma doué!

Pub: «Ma Mode à Moi Ç’est Toi» Felino, vêtements

Cit: La vie ne se passe pas sur la terre mais dans ma tête. R. Ducharme, L’avalée des avalés // «Ma vie» Carl Gustav Jung , Chagall , Carlo Carra , Lou Andreas Salomé , etc ; «Ma soeur la vie» B. Pasternak ; «Ma vie, sans moi» A. Robin ; «Ma vie en plus» Françoise Prévost 

Bx-A: «Ma cour» AE. Servin 1884

Cin: «Ma vie à moi.» S. Cukor1950 / «Ma nuit chez Maud» E. Rohmer 69 / «Ma vie de chien» L Hallström 85 / «Ma-6-T va crack-er» JF Richet 97 / «Ma vraie vie à Rouen» O. Ducastel 2002 / «Ma vie sans moi» Isabel Voixet 03 / «Ma vie en l’air» R. Bezançon 05

B.D.: «Ma vie» J.C Floch-J.L Fromental

 

MA acrn Eng nuc Moyenne Activité

 

maar nm Cratère

 

mac adj mot celtique = Fils de

 

mac (ou maq) nm Arg = Souteneur

Cin: «Le mac» P. Bourdiaux 2009

 

mac nm abrv Marque déposée Ordinateur

Ex: Dès le chant du coq son mac la met sur le mac, au sex du Net. / As tu mis le zip disk dans ton mac?

 

mach nm Unité de vitesse (cf Mur du son, feu Concorde)

Ex: Vol à mach 3

 

mad nm Arbre à fruits, de la famille des apocynacées (Sénégal)

 

MAD acrn Méd: Matières Azotées Digestives / Eng nuc: Mise à l’Arrêt Définitif (à classer dans les mots «rares»...)

 

maërl ou merl nm Sable

 

maf adj (Cré. malg.) Las / (Nord) nm Grange à foin

 

maft (ou maf) adj nm Belg. Fou

 

mag nf Québ Jante chromée d'automobile

 

mag. Abrv  Magnésium

Méd Prof O’Bidet: C’est la mode chez les femmes: «Doc, je manque de mag.»....

 

mah-jong nm Jeu chinois de dominos

 

mai nm Mois

Ex: En mai je m’en mets. (Brève d’un vendeur de muguet)

Exp: Il a un bon mai. = Du bonheur (Vx) / En mai de la pluie: tous les jours c’est de trop, mais trop peu tous les deux jours, à moins qu’il ne pleuve la nuit. (ds Le trésor du breton parlé de J. Gros)

Pr: En may blé et vin naist. / Froid mai et chaud vin donnent pain et vin. / En mai fais que ce que tu ne sais pas faire et qu’on ne veut pas que tu fasses... / Mai fait le blé, Juin fait le foin. (Cévennes) / Plus mai est chaud, plus l’an vaut. / Pluie de mai vache à lait. ; Quand il tonne en mai les vaches ont du lait. / Mai mois des fleurs, mois de pleurs. 

Cit: Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose. P. de Ronsard, Sur la mort de Marie / Le mois de mai sans la France Ce n’est pas le mois de mai. V. Hugo, Livre Lyrique  / Au mois de mai, les nuits sentent la terre et la fleur qui s’ouvrent. J. Bousquet

Bx-A: «Deux-mai», «Trois-mai» F. Goya 1814

 

mai nf Plante = Aubépine épineuse, monogyne (cf Bois de mai)

 

maid nf Mtan Serveuse de bar

 

maie nf Huche à pain / Table de pressoir

Ex: Pour que ta meuf aie deux belles miches, mets la dans une maie. (? Anonyme)

 

mail nm Maillet pour ce jeu / Vx Fourche  à fumier, marteau d’une porte, marne / Promenade publique / = E-mail, mél (cf courriel)

Ex: Jeu de mail. / Mail de fer / Quand tout sans mail, c’est le bug! / Beau temps, ou pluie, ça y va sur le mail! 

Exp: Mail-art

Pr: Quand on aime on mail. (??)

(mail-coach) (mail-coach)

 

main nf

Ex: Les mains, chez nous, c’est moi. / On a mis la main sur un vol de mains. / Le fric lui fond dans les mains. / Ce Vert qui n’a pas la main verte, n’y va pas de main morte! / Chez les bourjs une main gave l’autre! / «Eh! Ne pars pas les mains vides!» / Tout lui passe par les mains. / Nous deux dans la rue on se tient par la main. / Une main de veule dans un gant de crin. / La main au cœur je n’ai pas pu. (Contrepèt. classique) / Ils nous ont joué à deux mains du Bach. / Change pas de main, vas-y! je sens que ça vient.

Exp: Bon, bien, mal à la main. En main  (Vx) / Il ne va point sans ses mains. Klepto / Etre bas à la main. Se laisser corrompre ;  De main en main. Tout de suite ; De main a main. Les uns après les autres ;  En un tour de main ; De la main à la main ; Bien à la main. ; A sa main. ;  Ma main au feu!; En main ; Haut la main ; Par les mains ;  Sous la main ; Sur la main = Avec tous les égards (Québ) /  Creux, plat de la main / La main du cœur ; La main du Sort, du Temps / Faire des pieds et des mains pour... / Il s’est fait la main sur moi… / Pas plus que sur la main! / On te tend la main… / Il n’y a que la main = Différence minime / Je prends la main. (Lors d’un jeu de cartes) / Il perd la main, n’a plus la main. / J’en bats des deux mains. / Il en vint aux mains. ; lls en sont aux mains. / C’est fait à la main. / Fief dans la main du Roi; gens de la haute main (Hist) / Il se paye par ses mains. Vx / ll est haut la main = Impérieux (Vx) / Une femme qui n’a de gorge pas plus que sur la main. (Vx cf Grd Dic Uni XIX, Larousse) / Il a des mains de laine mais des dents de fer! (Vx) / Il sait où est sa main droite et où est sa main gauche! / Eh bien, ce mec qui a le cœur sur la main, on l’a pris la main dans le sac… / Il est à la main de sa soeur. / Et ne viens pas Les mains vides! / Il a les mains pleines de pouces. = Maladroit / La bonne main = Le pourboire (Suisse) / La main du mort. (Terme de poker)

Méd Prf O’Bidet: Main qui fait les cornes (En cas de saturnisme)

Pr: Longue langue, courte main. (Cotgrave) / Une main lave l’autre. / Mieux vaut que tu tendes la main que le cou. / De main en main jusqu’au plus vil. / La main du pauvre est la bourse de Dieu. / Une main toute seule ne fait pas de bruit. (Turc) / Longue langue, courtes mains.

Pub: «La force en main» Black et Decker, bricol. 87 / «Les choses les plus belles sont faites à la main» Aquarelle, Collection de bouquets 04 / «Vous êtes entre de bonnes mains» Mapa, gants hygiène 08

Cit: Ma main droite est mon dieu. Virgile, Enéide / Quand je puise de l’eau, la lune est dans mes mains. Yu Leang-che, Montagne printanière / Main a main vinrent en la sale. Marie de France, Lai de Guyemer / Se vous voules faire la main de vos deux oncle. J. Froissart, Chroniques / Je veux bien que de moi l’on fasse plus de cas Et je baise les mains à qui ne me veut pas. Molière, Femmes Savantes ; Peut-être le mal n’est pas si grand qu’on pense. Id, Le misanthrope / On prend de toute main dans le siècle où nous sommes. P. Corneille / Mes jours sont en tes mains, tranche les… J. de La Fontaine, Fables / Je sens une main qui me serre le coeur. Me de Sévigné, Corr. / De mains en mains le spectre passe, Chaque peuple a son siècle, chaque homme a son jour. A. de Lamartine, La retraite / Donne moi la main que je la serre. V. Hugo, Ruy Blas / Ta main se glisse en vain sur mon sein qui se pâme. Ch. Baudelaire, Les Fleurs du mal / Qu’est-ce qui vous fait croire que j’ai vu  dans votre main autre chose que ce que je vous en ai dit. O. Wilde, Le crime de Lord Arthur Savile /  Il froisse tes lettres de la main gauche sans les voir, et tient les miennes de la main droite pour les lire. F. Kafka, Le Verdict / Mais ma main mince mord la mer de moire mauve. A. Jarry, La régularité de la châsse / E.: Ça ne me gène pas du tout qu'un homme n'ait pas de mains. A. Adamov, La Grande et la petite manoeuvre / Ce sont les mains de la mer que l’on offre aux hommes de rien. T. Tzara, Sur le chemin des étoiles / Si tes mains sont pour toi tes seins sont pour les autres. P. Èluard, Portrait en trois tableaux / … (Main sur main – en fait! Son âme sur ma main!) Comme arme qui charge, au long des fils en fièvre Fait rage, - sa main sur mon âme! Marina Tsvétaïaéva, Le poème de la fin / Tu ne vois pas mes mains, dis-tu Ni mes mains ni mes yeux. Il fait clair et simple chez toi, Ne me chasse plus là-bas Sous la voûte à perdre le souffle du pont Où se glace l’eau sale. Anna Akhmatova, Cabaret artistique (Le rosaire) / Grande main qui nous brise les ailes Grande main de plomb chaud Grande main de fer rouge. R. Giguère, l'Âge de la parole / Peut-être suis-je un des seuls hommes de ce pays qui fasse ses livres «à la main». J. Green, Journal / Il ne reste plus que mes mains pour te voir. Luc Bérimont, Chair / Tes mains serrent  tout ce qui se passe  au fond de mes yeux. G.Jean, Cette chose sans nom / Vois, tes mains ne sont pas moins noires que nos mains. J-F Brierre, Me revoici, Harlem / Qu’est-ce Kin? Kin est la ville Où le fleuve a la main Sur le coeur. Tchicaya U’Ttamsi, Le trésor, ds Le Ventre, le pain, ou la cendre / Vos mains des pommes jaunes, mûres… Votre taille pays sous l’arc-en-ciel Votre dos mer de cette sombre nuit. P. Perurena Loiarte, La plus jeune fille (Joanes d’iraolem poema bilduma) / Et ses mille mains tendres dans la soie  de vos nuits au goût de jeune fille . René Depestre, journal d’un animal marin / Une main sur une main, ivre de grands rêves. H. Trung Thong, La main de Chopin / Vos mains, ces fruits de l’âme, sont belles et vous vont bien. Et que ne sont-elles pas trois? Dr Charlusse, Ça va de là // «La main et le gant» Amelia B. Edwards ; «La main au feu» R. Giguère ; «Mains sur la mer» P. Béarn ; «La main de Dieu» Yasmine Char / «Les mains» F.N. Simoneau

Bx-A: «La main de Dieu» A. Rodin 1898 / «Main fruit» J. Arp 1930 / «Main ray» Man Ray 1935-71 / «Les mains» P. Delvaux 41 ; Le Corbusier 51-94 / «Mains et gants» Y. Tanguy 1946 / «La main» A. Giacometti 47 ; A. Cardenas 65 ; G. Harloff 70 / «Mains-vues» E.L.T. Mesens 51 / «La main dans le sac» Jean Dubuffet 61 / «Une main chez M. D.» Cl. Viseux 65 / «La main liée» Guy Harloff 73 / «Mains» Barbro Bäckström 75 / «La main sur le coeur» S. Braconnier 85 / «Ma main, ta main» G.T. Stoll 97 / «À mains nues» Claude Garrandés 05 / «Les mains dans le dos» Carine Delahaie 07

Cin: «La main» E. Violet 1919 (Maupassant) ; J. Trnka 65 ; H. Glaeser 69 / «Les mains qui tuent» R. Siodmak 44 , «Deux mains la nuit» id 45 / «Les mains liées» R. Quingnon 55 / «La main de fer» Ch. Chang-Wha 72 / «Les mains en l’air» R. Goupil 2009

 

main de mars nf = Potentille rampante, Plante, (Feuilles astringente, vulnéraires)

 

maint adj En grand nombre

Ex: La vie va si vite que lorsque c’est la fin, maints crient: Non! pas tout de suite, je n’ai pas eu le temps de vivre, je n’ai pas su ce qu’est la vie... (Trop tard, mon vieux!)

Exp: Maints et maints

Cit: Maints ne sont que des clones d’eux-mêmes. Z000Z, Des Zouzpériences

 

mais adv, conj

Ex: Non mais des fois, tu te prends pour qui! / Il n'en peut mais. / Mais, car il y a un mais… / Mais, qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu! / Mais, qu’est ce q’on peut faire de toi! / Il ne loue guère sans quelques mais. (Dict J. Trousset) / C’est vrai que c’est con, mais bon… / Mais, qu’est-ce que tu fais là? On te croit mort. / Mais qu’est-ce que je t’ai fait (ou ne t’ai pas fait?) pour que tu me traites comme ça!

Exp: Ne mais que Sinon (Vx) / Mais de Plus que , Et mais Et de plus , A tout mais Indéfiniment , Mais que Pourvu que , Mais que, mais que!… / Il pleut mais. = Il pleut de nouveau (Suis rural)

Pub: «Mais qu’est-ce qu’elles trouvent toutes à ce sèche-linge?» (Anonyme)

Cit: Mais à vous toute estre Certes je veulx bien, pour ce qu’en votre estre Ne gist que tout bien. Pernette du Guillet, Rimes / Il n’y a point de mais qui tienne; je ne donne point ma fille à un muet. D-A. de Brueys / Mais vous ne me dites ce que vous mande un père. J. Racine, Andromaque / Et puis-je mais des soins qu’on ne va pas nous rendre? Molière, Misanthrope / Mais moi qui dans le fond sais bien ce que j’en crois. Boileau / Mais sais-tu ce que c’est que cet homme-là... dont tu brigues la fille? E. Labiche / Mais il n’y a pas que Rouen. M. Proust, Chroniques / Non, mais, t’as tout d‘ la vache. R. Benjamin, Gaspard /  La Femme: - Mais qu'est-ce que ça peut bien vous faire? Elles sont pas à vous ces pommes de terre! G. Perec, La Poche Parmentier // «Le mais trop blanc» J. Guglielmi ; «Mais il y a la mer» J. Sulivan / «Mais je vous dis que je vis» M. Hennart

Bx-A: «Mais oui» Carles-Tolra, col. Art brut 69

 

maïs nm Céréale Zea mays; en Phytot: Remède amérindien polyvalent (grains, cataplasmes) / En occident: Barbes de maïs contre les maladies de l’arbre urinaire, et us. ext. dans les gingivites

Ex: Pains de maïs cuits au feu de bois. / Champ, grain de maïs / Des tonnes de blé, de riz et de maïs, pour ceux du quart monde qui ont faim, et qui n’en voient pas miette!

Exp: Maïs d’eau = Victoria, nymphéacée / Un sac de maïs doux en grain.

Méd Prof O’Bidet: Le maïs est bon pour la pisse.

Cit: Vous êtes les doux yeux de ma tête et la tige de maïs de mon champ. E. Roumer, Poésies, Haïti

 

mal nm. adj, adv / abrv mal. Malade, Malais, Malien

Ex: Est mal ce qui n'est pas bien, ce qui ne se fait pas. / Je me suis fait mal au pied. / Il y a des mots qui font plus de mal que les coups. / J’ai mal à mes mots. / Je m’en fous pas mal de tous leurs trucs! / Des cons, y en a pas mal! / Ça va? Pas mal. Et toi?… /  ll faut que le mal soit fait pour qu’on en parle! / Puisque ton mal est si beau et si fort, tu te le gardes! / Pour ses cinq ans, elle en sait pas mal, voir un peu de trop (par le Net). / Le mal ne va pas mieux… / Y a pas de mal à se faire du bien.

Exp: Je suis un peu mal fait. Patraque (Vx) / Bon an mal an ; De mal en pis ; Mal en point ; Mal en train / Un mal de chien. / Mal art Tromperie ; Il est au plus mal. / Il lui veut mal de mort. = Haine / Ça me fait mal aux seins. / Il va à la chasse mais ne peut pas faire de mal à une mouche. / Plus de mal que de peur… / Mal vu de... / Mal m’en a pris. / Québ: Mal à main = Désobligeant ; Couche toi sur le mal de cette femme! = Fais-lui la mour! ; Il dort sur son mal. = Se couche malheureux / Fr-Comté Ça me fait mal bien. me chagrine  / Cent Afr: Ça fait mal-mal. = Très mal

Exp méd: Mal des airs (tourisme), de la baie de Saint-Paul (sibbens), mal blanc, de brout, de buas (syphilis), de cerf (tétanos du cheval), de chien, de cœur, de coït (non-baise), de dents, de dos (mal du siècle), de feu (vertige idiopathique), de foie (cachexie aqueuse du mouton), haut mal (épilepsie), mal de mai, de mer (Vx scorbut), de mort (lèpre), de nerfs, noir (charbon), de pied, de pis (mammite), de Pott, du pays, de reins, mal saint (épilepsie), mal des roses N. Dame (lrougeole), mal le roy (les écrouelles), mal du Saint Job (syphilis), mal Saint-Jean (épilepsie, chorée), mal Saint-Leu (épilepsie), mal Saint-Main (gale, lèpre, érésypèle), mal de Saint-Roch, mal de sept jours (trismus du nourrisson), mal de Siam (fièvre jaune), mal del sol (pellagre), des Turcs (syphilis), de vers (ou mal de bassine, cf sériciculture).

Méd Prof 0’Bidet: Qui tout à coup crie, puis choit sur le sol et dans tout le corps a des spasmes: c’est le «haut mal». Faites qu’il ne se morde pas la langue ni ne se blesse. Rien de plus.

Pr: A mal rat mau chat. (Vx) / Qui donne mal, ne donne rien. / Qui mal dit, mal lui vient. (Qui mal veut, mal lui tourne.) / Qui mal donne perd sa donne. / Nul mal qui ne serve à bien. (Tout vient du bien qui a pris le mal en grippe?) / Qui fait mal, pense mal. (Ecossais)

Cit: Un mal n’est point un mal pour qui ne le sent point. Erasme, Eloge de la folie / Ton mal n’en est pas un, si tu ne le crois pas. Ménandre, Epitrepontes (cité par Plutarque) / Le mal, l’autre forme de l’ombre. Shakespeare / Mon mal vient de plus loin. Racine, Phèdre / Je me veux mal de mort d'être de votre race. Molière, Les Femmes Savantes ; Pour une jeune fille, elle n’en sait pas mal! id, L’École des maris / Que j’ai mal à l’âme! Je n’ai plus de mots. Je n’ai que des cris. Julie de Lespinasse, Lettres / Quel mal nous fait sa vie? P. Corneille, Polyeucte / Le mal cherche le mal, et qui souffre nous aide. A. de Musset / Il n’y a point de mal dont il ne naisse un bien. Voltaire / Car le mal qui nous vient des vices qui sont nôtres Et pire que le mal que nous font ceux des autres. V. Hugo, Ruy Blas ; Je suis le mal, je suis le deuil, je suis la nuit. id, Le glaive, la fin de Satan / Il ne sent point son mal, mais son mal c’est la mort! A. de Lamartine, Chant du pèlerinage d’Harold / On a le droit de dire du mal des femmes; on n'a pas le droit de dire le mal d'une femme. Alexandre Dumas / Mon mal meurt mais mes mains miment. R. Desnos, Corps et biens / Il faut tout faire bien, même le mal. P. Claudel, Journal / J’ai le mal des miens, de mon pays. E. Pound, En captivité / L'amble des morts mal morts. R. Char, La Nuit Talmudique / À cette heure le pauvre est plus pauvre et le riche plus riche Dans l’entre deux, plus rien, ce qui n’est pas un mal. B. Brecht, Fatzer en patrouille dans la ville de Mulheim pendant la première guerre mondiale / Et les aut’, s’i m’veul’ du mal? R. Queneau, Le chiendent / Quel mal ai-je pu faire? Quel bien n'ai-je pas fait? JR. Caussimon, Le Havre / Oh non non je n’ai pas le mal du pays mais j’ai mal ah ah ah ce mal me fit faire le tour de ma tête… Tchicaya U Tam’si, À triche-coeur / J’ai mal à leurs ventres qui sont vides j’ai mal aux creux qu’ils ont dans la joue. Guy Lévis Mano, Mal à l’homme / Dans tes yeux le mal qui se love Dans un coin où je ne vais pas Dans tes mains le mal qui se sauve Et que tu files entre les doigts. Léo Ferré, Le mal / Le mal de vivre Le mal de vivre Qu’il faut bien vivre Vaille que vivre... La joie de vivre La joie de vivre Oh viens la vivre Ta joie de vivre. Barbara, Poème / Le mal ce n’est pas ce qui entre dans la bouche. Le mal est ce qui en sort. L’Alchimiste de P. Coelho / Il n’est pas mal de croire au néant si l’on pense que ça peut lui faire du bien. Dr Charlusse, Des mots et des mômes / Doit-on tuer tous ceux qui n’ont rien fait de mal? Id // «Le mal» F. Mauriac  , V. Jankél évitch ; «Le mal du pays» E. Hénaux , A. Blavier ; «Le mal du soir» Joë Bousquet ; «Le mal noir» Nina Berberova ; «Mal y soit» Monique Apple ; «Le mal de mer» Marie Darrieusscq ; «Le Mal court» J. Audiberti ; «Mal vu mal dit» S. Beckett

Bx-A: «Le mal du pays» Magritte 1941

Cin: «Le mal du pays» Faruk Kenç 1944

B.D.: «Le mal de mer» Ptiluc (Pacush Blues)

(mal-dru Normd; mal-en-point ; mal-en-train Québ )

 

malm nm Mtan Variété de calcaire

 

malt nm (Méd phytot Action digestive)

Ex: Le malt est de l’orge en germe, on s’en sert pour faire de la bière blanche.

Exp: Du scotch pur malt.

Pub: «Pur ou au lait malt qui plaît» Malt  Ethel 40

Pr: C’est le feu lent qui fait le doux malt. (Anglais, VS Lean)

 

mam nm Langue mexico-guatémaltèque / Méd sig acr = Mal Aigu des Montagnes

 

mam' nf Pop abrv de Maman / abrv de Mammouth

Ex: - Mam’, j’ai peur des mam’s. – Grosse bête!

 

mamm nf abréviation plaisante, de préférence au mot originel barbare: «Mammographie» (mamm num numérisée)

Méd Prof O’Bidet: «Femme, pour des seins sains: une mamm tous les deux ans.»

 

man nm Larve du hanneton

 

man pl men nm Cnd Mtan Cnd Homme

Cin: «Man on the moon» M. Forman 1997 / «Men in black» B. Sonnenfeld 97 / «Men with guns» J. Sayles id

 

man nf Québ Maman

Ex: Dis le pas à Man!

 

mans nm Hanneton de 3-4 ans

 

manx nm Langue de l'Ile de Man

 

mao adj abrv de: maoïste

Ex: Cet homme de droite ne porte que des  cols mao.

 

MAO acron. Méd: Mono Amino Oxydase (Avis aux pharmaciens: Ne pas confondre avec Musique Assistée par Ordinateur, dont les effets sont moins évidents.)

 

map nf Mtan Cand Carte géo, mappe / Abrv : La machine à pain

Bx-A: «Map» J. Johns 1961

 

maq cf mac

 

mar nm Ornit. Pic / Arg Vx abrv dans le mot: mar-chef maréchal des logis chef 

 

mar adj Québ Bon gré mar gré

 

marc nm Résidu de fruits / Vx Unité de mesure / (Monnaie Dr. Vx. «Au marc le franc»)

Exp: Marc de noix ; Eau-de -vie de marc

Méd: Ton Ça, ce n’est que du marc!, dit Jung à Freud...

 

mar-chef Abr = Maréchal des logis chef

 

mark nm Unité monétaire

 

mars nm Mois / ancien nom du Fer / Confiserie marque déposée (cf pub Air)

Ex: Un mars pour voir mon string, deux mars pour voir ma lune! (Tarif scolaire?)

Pr: En mars, pour ta ligne, fais la guerre aux mars. / Dictons: S’il pleut en mars il pleut en juin. ; Tel mars, tel août. ( Bretagne) ; Tel mars telle batte (id) ; Neige de mars, vaut blé en sac. (Orne) ; Mars mou, grain par les mottes. ; Eau de mars, pis que vaches! ; En mars quand il fait froid, en mai tombe l’eau sur les toits. ; Le vingt-cinq mars, s’il gèle, Ni grain, ni vin. (cf Inventaire des dictons du terroir, G. Cosson) ; Neige de mars vaut un parc. (= fumier) ; Des fleurs de mars ne ient pa compte Non plus que des filles sans honte.

Pub: «Une bonne bière de mars de La Meuse» La Meuse, 96

Cit: Car mars est une femme qui souffle sur un feu de bois vert. P. Claudel, Tête d’or

 

mas nm Maison ( Provence)

 

mâs nm Dial Maillet, battoir (Saint-Malo)

 

masc nf Dial Sorcière (Gard)

 

mash nm Mtan Alimentaire pour chevaux

 

mass nm Vx Mesure de capacité (Suis) / abrv Massage

Méd: La Sec Hue ne prend pas en charge les mass thaïs.

 

m’as-tu-vu nm, adj (Mot composé et courant)

Cit: De jeunes m’as-tu-vu, tout verts. H. Michaux, La nuit revenue

 

mat adj Terne / nm, Au jeu d'échecs ; Figure de tarot / Événement qui détruit des projets (Littré) / nm Tech. Feutre de fibres de verre coupézs

Exp: T'es 'chec et mat!

 

mat' nm abrv Matin

Ex: Fais gaffe si on frappe à ta lourde au ptit mat’! / Elle aime faire la grasse mat’. / J’en ai ras la rate de ce mec qui me mate du mat’ au soir. / À trois du mat’ je vais au pieu.

 

mât nm

Exp Acadie: Il est à mât cordes. = Il est dans la gêne

Cit: Je me mets au gard-à-vous au centre de la cour, à quelques mètres du mât… C. Juliet, L’année de l’éveil

Bx-A: «Le grand mât» Guy Harloff 1973

 

match nm Mtan

Ex: Un match de catch / Les deux clubs ont fait match nul. / «Je fais vivre un match comme je le vis.» (Un reporter radio)

Exp: Laisse faire le match! = Laisse aller! (Québ)

Pr: Tout match de foot, tout match de couple, a trois mi-temps.

Cit: «Match» Jürgen Gross

Cin: «Match» M. Kagel 1966 / «Match point» W. Allen 2005

 (match-play)

 

math cf maths

Ex: Math spé

 

maths nfpl abrv

Ex: Les maths, c’est comme la vie, j'y pige couic!

Méd: « - Doc, c'est une bosse qui me vient au front. - Oui je la vois. Dis: 33, 33, 33, 33! - Doc, ça fait: Cent trente deux! . – Stop! Je vois! Tu es prof de maths. – Ah! il est fort, ce kon. » (cf Maladies professionnelles)

 

matz nm Arg Proxénète / Fou

 

mau adj Vx = Mauvais / nm Québ Mal / Chat de race d‘Égypte

Ex: J'ai un gros mau de tête.

 

maul nm Mtan Au rugby: cf Mêlée

 

maund nm Métr. Unité de masse

 

maux plur de: Mal

Exp: Ant. À tout-maux = La lavande blanche (plante médicinale, dite «guérit-tout») / Québ: Il a des maux qui courent. = Il a la diarrhée.

Méd Prof O’Bidet: Pour un psy les maux ne sont que ce qu’on a pas mis en mots. / Les maux ne sont pas faits pour se taire.

Pr: Les jeux de mots ne sont pas maux de mots.

Pub: «Plus de maux de dents» L’Odontophile 1910

Cit: Tous nos maux à ce prix doivent nous être doux. Corneille, Horace / Qu’ils ont de maux! et que je plains leur sort!  La Fontaine, L’enfant et le maître d’école / L’homme se plait à voir les maux qu’il ne sent pas. J. Delille, Le coin du feu

 

mauv. abrv Mauvais

Prov méd: À mauv. doc, mal. mauv..

 

max nm abrv Maximum / Vx monnaie de Bavière

Pub: «Un max de goût, sans sucre» Pepsimax, boisson / «Voire même un peu trop max» Knaki Max, Charct..

Pr: Ta vie paie la cash, et un max! (Zouzien)

 

maye nf Auge

 

mba acr. Marge brute d’autofinancement

 

mbar nm Sénég wolof Abri sommaire

 

me pr.

Ex: Et tu me dis ça, et tu me fais ça, à moi! / Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit! / Ne me dis pas ce que je dois te dire!

Cit: Qui me tient que je ne me fiere, Et qu’à ce coup je ne me tue. Fr. Villon, Grand Testament / La plume me tombe des mains. Montesquieu, Lettres persannes / On me dit une mère et je suis une tombe. A. de Vigny, Poèmes philos. (La maison du berger) / On me lit, je saute aux yeux; on me parle, je suis dans toutes les bouches.. » JP Sartre, Les mots / Je ne me veux ni dans le temps ni dans la mode Sur tout je lance comme un dieu mes yeux de haut. Luiza Neto Jorge, Minibiographie / Je me vois dans le noir Je me noie dans le voir je me bois dans le noir je me noie dans le boire J. Torma (??, pataphysien  posthume) Les petits pompiers, Porte

 

mean adj Mtan Québ Méchant

Ex: Elle est trop mean pour moi.

 

,,onomatopée (bêlement des moutons)

 

méan nm Réservoir d'un marais salant

 

méat nm Orifice naturel

Film Méd X: «Toi méat sans foi ni loi!»

 

méau nm Solives d’uns pressoir

 

mec nm Arg

Ex: Ce mec est trop bien pour toi, je me le fais. (Brève de copines) / Le plus beau mec du monde est une fille. / Les mecs on ne s’en sert que pour le sexe, puis on les jette. (Brève d’ado) / Un mec ce n’est qu’une bite. (Brève de trottoir) / Les mecs tels qu’ils sont de nos jours c’est pas le pied! (Brève d’une septuagénaire) / «Dès que des mecs voient une meuf en jupe, ils la traitent de pute.» (interview 04 quart. diffic.) / Ce qui est le plus beau sur le corps d’un mec, c’est un mec. Mr de XXX

Exp: Le mec des mecs.

 

méd. abrv Médecin, Médecine, Médical

méd. leg. = Médecine légale

 

mée nf Dial Auge (salaisons)

 

meg nm Arg Chef

 

MEG ou meg acron Méd: MagnetoEncephaloGraphe

 

meix nm Vx Propriété agricole

 

mél nm = E-mail (cf Courriel)

Ex: - Et ton mél comme i va? - De quoi j’me mêle? De quoi j’mots cup! / Nous deux, on ne se mèl plus? / Ne te mêle plus de mes méls, s’il te plaît! / Un mél c’est chouette, c’est speed, et plus on y fait de fotes et plus ça part vitte!

Pr: Qui va à la masse perd son mél.

 

mém. abrv Mémoire

 

memb. Méd Abrv = Membre

Ex: Le bras memb sup.

 

men nm Belg Petit garçon

 

mén. abrv Méninge

Pr méd: Qui perd mem., bosse trop des mén.

 

mens nm mot latin Esprit

Ex: Mince! mon mens est out…/ Tu mens, du mens!

Pr méd: Par gros grain, y a du mens dans la moelle.

Cit: Tout ce qui vient à la vue, tout ce qui vient aux sens, au mens, tout ce qui vient du loin, du big et du peu. PM Joinul, Glorieuse Incertitude

 

mens, ment v (mentir)

Ex: Il se ment, à lui seul. / Je mens car je donne pour vrai ce que je sais faux / Tu nous mens quand tu jures sur tes grans dieux que tu ne mens pas - Moi?

Exp: Mens-je? ne se dit pas, on tourne par: est-ce que je mens?

Pr: Sauf mon père et ma mère, tout le monde ment (Arabe)  / Qui ment trois fois, n’est pas cru une. (Chinois)

Cit: Non, poète, tu ne mens pas. Le monde Que tu vois est le vrai. Cavafy, La muse, Œuvres poétiques / Il y a des choses que je ne veux pas dire et je parle et je crie et je hurle Je mens. D. Fardin, Port-de-paix multicolore / La terre ment, mais ne ment pas le rêve qui pend de ses mains. M. Darwich, Il est temps que le poète se tue / Elle ment sur toute la ligne, la garce. JP. Sartre, Les séquestrés d‘Altona  / Il n’y a pas plus d’or dans le chou-fleur que d’eau dans les puits, et les nappes du sous-sol: on nous ment. Dans quel but? Dr Charlusse, Le Censure et l’Ascenseur

 

MEP acr. Bx-A: Maison Européenne de la Photographie (75004 Paris)

 

mer nf

Ex: La mer, ce n’est que de l’eau, et du sel, et des gens qui s’y noient.. / «Qui casse les mers les paie!» (??) / On ne va pas à la mer (ni au ski) sans qu’il en coûte… / Bord de, Bras de mer, Fond de la, Fruits de, Port de, Vent de, etc. / «Cinq jours au bord de la mer (dont trois nuits) sous la pluie, le vent, le fioul. Le tout à un prix choc» (?) / Quand tu pisses dans la mer, pense qu’il y en a qui boivent la tasse.

Exp: C'est pas la mer à boire! / C'est une goutte d'eau dans la mer! / Mer de lait ; Mer de sang…

Pr: Tous les fleuves vont à la mer. / Mouettes à la mer, bel air. (Languedoc) / Le fioul aime trop les bains de mer. / Nique ta mer elle fait des vagues!

Pub: «La mer a un pays: la Grèce» Tourisme 84 / «Ce que la mer fait de mieux» Impérial, Cons. Thon 2005

Cit: La mer! La mer! Xenophon, Anabase / Mon âme est une mer dont je cherche le fond. Th. de Banville / Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune. V. Hugo, Oceano nox ; Dans les mers il n’est pas rare Que la foudre au lieu de phare Brille dans l’air Et que sur l’eau qui se dresse… Id, Les paysans au bord de la mer (L. d. s.) / Mer Croule Foule L’air  Chair Roule Sous le Fer!  L’Onde Ronde Bout   Ombre… Tout Sombre! Léon Valade, sonnet monosyllabique (Combat naval) / Là-bas dans la mer et le vent. T. Mann, La Mort à Venise / La lune pique la mer d’une longue corne claire. FG  Lorca, Chansons, Poèmes / J’aime la mer comme mon âme. H. Heine, Images de voyage / Et la mer à la ronde roule son bruit de crânes sur les grèves. Saint-John Perse, Exil / La mer est dans les yeux du ciel ou de la nuit. P. Eluard, L’amour la mort la vie (Le Phénix) / Au loin la mer que ton œil baigne… P. Eluard / Je sais, je sais n'en dites rien Chaque fleuve va l'amble à la mer. Tchicaya U Tam'si, Épitomé / Je suis de cette mer qui hurle sous le horn Et pleure le ciel morne. P. Geslin, Anthologie de la poésie bretonne Le Quintrec) / La mer n’est plus qu’une larme Où brûle un feu triste et doux. L. Parrot, Oeil de fumée / La mer mouille le sable. Elle monte au long des pierres. Elle lèche les plantes de mes pieds. Vieille chienne pleine de tendre... R. Obregon, Poésie d’argile / où la mer fait la mer    pour elle  seule   sans l’ombre d’une vague   tant lejour meurt en elle   comme la pierre tendre dort   sous ton front… J. Lacomblez, La clef sarrazine / La mer est une phrase sans fin dont les mots par vagues meurent sur des plages de sable fin, ou bien se brisent sur les roches noires du verbe. Dr Charlusse, Dictionnaire des idées non reçues // «La mer, la mer » Iris Murdoch ; «La mer» J. Richepin , P. Baroja , Maud Frère , Michelet , Ed. Bond ; «Mer du nord» M. Carême ; «Les mers du sud» M. Vasquez Montalbàn ; «Ce n’est pas la mer» J. Cayrol

Bx-A: «Mer et pluie» J.Mc Whistler 1865 / La  mer du Nord» H.W. Mesdag 1884 / «Mer» Gerrit Benner 1897 ; «La mer» A. Allongé 1874 ;  AMF Jobé-Duval 1878 ; O. Nolde 1913 ;  P. Pascali 1968  / J. Toorop 1899; G. Charchoune 1950 ; J. Pons 62 ; A. Ségui 66 ; P. Pascali 68 ; A. Leccia 2001 / «Mer d’ouest» L. Feininger 32 / «Mer et bouées» E. Gabritschevsky 38 /  «La mer de peau» J. Dubuffet 59 / «La mer, bois peint» A. Segui 68 / «La mer, le soir» M. Beckmann ; M. Ernst 70  Mer du Nord» M. Barcelo 2002

 

merc nm Vx Droit pour faire borner ses terres

 

merc. abrv Mercurius solubilis (Méd homéo Pour individualistes angoissés)

 

merl cf maerl

 

mes adj p pl de mon, ma

Pub: «mes soldes en solde? Je craque» egg, visa carte bancaire 03

Cit: Mes yeux ont soif de jour, mes pieds ont soif de pas.  J. Barbey d’Aurevilly, Oh! pourquoi voyager? // «Mes aïeux» Clairville et Depré / «Mes soeurs» JHT Fibiger

Cin: «Mes stars et moi» Laetitia Colombani 2007

Bx-A: «Mes deux fils» B. Constant 1900

 

mesk nm Cand Ours noir

 

mess nm Mtan

Ex: Au mess des sous-offs on a la dent dure.

 

mess nm Arg Vx abrv dans l’expression: Ces mess = Ces messieurs

 

met nm Qéb Pétrin

 

met, mets v (de Mettre)

Ex: Qu’est-ce que je mets? / Je ne mets rien que du neuf. / Qu’est-ce qu’il lui met! / Je vous en mets un peu plus? / «Plus t’en mets moins t’en as!» / Mets toi là, de dos, les mains au mur! Et fais pas le con, si tu y mets du tien on ne te bute pas sur le champ! / Mets-le toi moi où je pense! / Je ne vous mets pas à la porte, mais c’est tout comme. / Mets-y du tien, un zeste de toi-même! / Mais où mets-tu tout ça que tu manges?

Exp: On met: bas, au bloc, les bouts de bois, au clou, le doigt sur la plaie, de l’eau dans son vin,  le feu, à feu et à sang, au fait, des gants, hors de soi, en jeu, la main à, à mal, au net, au pas, à pied, les pieds dans le plat, au pied du mur, à poil, les points sur les i, à sec, du sien, son grain de sel, sous les yeux, aux voix, etc... / On se met le doigt dans l’oeil, les doigts dans le nez, en frais, hors la loi, au Net, sur son quant à soi, etc... (Qu’est-ce qu’on ne se met pas!) / Je mets au fait que... / Tu me mets la honte, là! / Je n'y prends ni n'y mets. = Je ne dis ni plus ni moins ce que l'on m'a dit, ce que j'ai vu ou lu. / Québ: Mets-en! = D’accord! ; Tais-toi, tu me mets noir comme le poêle.

Pub: «Moi j’en mets» Damart, habillement 89 / «Il se met en quatre pour vous»Télécopieur HP Laserjet de Hewlett-Packard 2002

Pr: Mets ton masque et je te dis qui tu es. (ZZ)

Cit: Mets tes feux dans mon cœur, mets des yeux dans mon âme. J. Delille, Paradis Perdu / Mon cœur met à vos pieds et sa gloire et sa haine. J. Racine Alexandre / Et qu'on vienne à lui dire à son tour: «Qu'y met-on?» Molière, L'École des femmes / Il me marque le jour où l’on se met en route. Collin d’Harleville, L’Inconstant / Viens, bande à l’aise Vite mets-le moi. CH. Collé, chs / Je ne mets pas mal d’eau dans mon vin. V. Hugo, Les Misérables / Et puis tu mets sur mon cœur ton oeil doux comme la lune. Ch. Baudelaire, Les Fleurs du mal / Mets sur mon front tes mains fraîches comme une eau pure, Mets sur mes yeux tes mains douces comme des fleurs. A. Samain, Elégie / Eh bien tu me mets dans de beaux draps! Qu’est-ce queje vais faire sans toi? JP. Sartre / O.K., je rentre dans ma robe et je les mets, dit-elle. San-Antonio, Fais-moi des choses // «Mets ton doigt où j’ai mon doigt» San Antonio

Bx-A: «Quand je mets un vert, ça ne veut pas dire de l’herbe. Quand je mets un bleu, ça ne veut pas dire du ciel.» Propos d’Henri Matisse

 

mets nm Aliment servi aux repas

Ex: Le blé, le riz, le mil, les œufs, le bœuf, le porc, le veau, le thon, le lait,… des mots, des mets, de simples mets, mais qui ne gavent pas le quart monde. / Je me suis fait un peu chier à ce lunch, mais qu’est-ce qu’on s’est mis comme mets!, et pas de la m…

Exp: Pour tout mets! = Pour tout potage! (Vx)

 

metz nf Dial Ferme métairie (Flandre)

 

meu-meu adj Arg

Ex: C’qu’il est meu-meu!

 

meuf ou muf nf Arg Bl Femme, fille

Ex: Un beau cul de meuf. / La meuf qui viole un mec en est un.

 

meuh! intj Cri de bovidé

Méd: « – Doc, grâce à vos soins et à des steaks, je ne me sens pas moins mal. – Tu bouges tes bras, ta jambe? – Oui, je me meus mieux. – Mieux?, ou mieueueux? – Meuh! – T’as la vache folle. – Quel kon! »

 

meug nm Arg Bl Gramme (de drogue)

 

meuil nm Dial (Loire-Atlantique) Mil avec du lait

 

meum nm Plante (Aethuse, stomachique?)

 

meurs, meurt v de Mourir

Ex: «La garde meurt et ne se rend pasColonel Michel, ou P. Cambronne? (et cf.: m!...) / «Je ne meurs pas, j’entre dans la vie.» Sainte Thérèse de L’enfant Jésus / Je t'en prie, ne meurs pas! Fais au moins ça pour moi. Et que vais je faire tout seul? / Je me tue à te le dire, et je meurs sans voix. (Brève brève...) / Tout meurt, sauf moi,... et j’en meurs de peur. / Sous les coups de son mec, une femme meurt tous les trois jours. (France, statistiques 2006)

Exp Québ: On meurt. = Il fait très chaud.

Pr: On meurt en vie, et on vit sa mort. / On ne meurt qu’une fois, mais elle peut être la bonne. (ZZ)

Méd: « - Doc, cette fois ça y est, je sens que je meurs. – On va voir, on va voir… - Ah le kon – Si!… Euh!… –  Il vaut donc mieux que je vous paie tout de suite? »

Pub: «Ça ne meurt pas un meuble, ça se change» Ikea 04

Cit: Qui meurt a le droit de tout dire. F. Villon, Ballade en vieux français / Ah! ce n'est pas la peine qu'on en vive Quand on en meurt si bien. H. Saint-Denys Garneau, Poémes / Tu ne meurs pas de honte Qu'il faille que de lui je fasse plus de conte. P. Corneille, Le Menteur ; Meurs ou tue! Id, Le Cid / Elle meurt dans mes bras d’un mal qu’elle me cache. Racine, Phèdre ; S’il meurt, ne faut-il pas que je meure à mon tour? id, La Thébaïde / «Meurs, vieux lâche! Il est trop tard!» Baudelaire, Les fleurs du mal (L’horloge) / Je meurs dans cette joie que tu prends de moi et que tu me donnes... Il faut se perdre... L. Pirandello, Se trouver-Trovarsi (Donata) / Un homme meurt en moi toutes les fois qu’un homme meurt quelque part... J. Torres Bodet, Civilisation (Frontières) / On croit qu’un homme souffre parce que l’être qu’il aime meurt un jour. M. Camus, Caligula / S’il meurt et s’il ne meurt l’homme triste se plaint. J. Audiberti,  Des tonnes de semence / Elle se meurt? Dieu ait son âme. Que veux-tu que j’y fasse. JP. Sartre, Le Diable et le Bon Dieu (Goetz) / Qu’est-ce qui meurt, quand on meurt? J. Roubaud, ds Quelque chose noir / Je ne meurs pas; je sors du temps! P-D. Echouard-Lebrun, Avantages de la vieillesse / quand rien de ce qui naît ne meurt  au monde  ce  meurt  ne naît pas  et n’est que  comme mort   quoi  qui là meure  il n’est de mort tant qu’un  vif  naît  qui souffre ce qui meurt J. Thélot, Contre la mort

 

meus, meut v (de Mouvoir)

Ex: À la fin des fins, meus toi un peu! / Tu te meus le train, oui ou non?

Pr: Qui bien est S’il se meut, il erre.

Cit: Mais si dame du ciel te meut et  mène, comme tu dis, louer ne sert de rien. Dante, La divine comédie, Le purgatoire / Mais, grâce à Dieu, je ne veux rien de vous. Ce qui me meut n’est du tout que bon zèle. Jean de La Fontaine, Richard Minutolo

 

MeV symb Méga électroVolt

 

mex adj, n abvr pop de Mexicain

Ex: Dans le Bronx on mâche du mex un max.

 

mezz abrv du latin Mezzo: À demi

 

Mg symb Magnésium (sédatif)

 

mho nm Ancienne unité de conductance

 

mi nm Note de musique / préf À demi

Ex: Un mi qui vous veut du bien... (Brève musicale)

Exp: La mi-août

Cit: Où as-t-on mis le mi du miaou, où? Chansonnette

Bx-A:  «Mi,» F. Picabia 1929 / «Mi-temps» J. Dubuffet 80

(mi-août; mi-bas; mi-bis; mi-blanc Suis = Farine ; mi-bois; mi-clos; à mi-corps; mi-fil; mi-fort; mi-gras; mi-lourd; mi-mai; mi-vent; à mi-corps; à mi-fer; à mi-voix)

 

mi! intj Ant. Tiens, voilà!

 

MIAC acrn «Mission pour l’amélioration de l’accueil des usagers de l’administration. Premier ministre» (sic)

 

mial ou miat Nm Dial (Bourbonnais) Tarte aux fruits

 

miam onom. fam. de l'acte de manger (miam-miam)

 

miaou nm Cri du chat (Joël Dasse dans son capital ouvrage «Tout sur la psychologie du chat» (2005) énumère les miaulements suivants en son francisé: «e mr» = bonjour; «mr» = merci «mraou» = demande; «mraâouw» = exigence, mécontentement; «mew?» = question, souci; «meeeaou» = plainte; «waw», «êêê» = protestation)

Cit Méd: Un chat dans la gorge ne dit pas: miaou, mais: boule de gomme. Dr Charlusse, Mille et un rmèds de bonne femme

 

miau nm Amande des noisettes (Morvan)

 

mic nm abrv de Micro, ordinateur / M.I.C. abrv de Modulation par Impulsions et Codage (cf télédétection électromagnétique)

Cit: Ma meuf a des bas Dim, un slip Triumph, un T shirt de Dior, des jeans Naf Naf. Son mic est un Mac. Elle roul’ en Clio. Tous les soirs te gratt’ son Tac'o Tac, puis s’met du lait Phas et de la cream Star sur le corps. Et moi de mon bord j’te frott’ le sol de Cif, de Mir, de Sky, et de Rex, je fous du Skip dans la Bosch, du Sun dans not’ Brandt. Ouf! on va au pieu. E’me tend un Pschitt, prend son Yop. Mais pas de baiz. Mal de têt’. Tout ça te fait un mec! Z000Z, Les zouffiennes

 

MIC acron de MéthylIsoCyanate (Le Mic est responsable de la catastrophe de Bhopal où 4.000 personnes trouvèrent la mort par libération, «accidentelle», de MIC dans l’atmosphère)

 

mie nf Partie centrale du pain / abrv Amie / Particule explétive = point

Ex: Mie de rien! / Si je ne viens pas, ma mie, vous voir ce soir, c’est que je ne le puis. 

Exp: C’est un mec à la mie de pain. = Pas dangereux (Vx Arg) / ll prend de la mie. (Québ = Laboure profondément) / J’aime mieux ma mie ô gué! Chns. pop.

Pr: Quand la faim pique, la mie est bonne. («Quan la hame picque, Qu’est bonne la micque.», ds Proverbes Agenais, J-F. Bladé)

Cit: J’aime mieux ma mie, ô guay! j’aime mieux ma mie. (Chanson du roi Henri, citée par Molière ds Le bourgeois gent. / Mais là, ma mie, c’est tout mon cœur. Qui sait où en sont les rives… R. Tagore, L’incompréhensible (L’esquif d’or) / Prends le pain le plus cuit... Ne mange pas tant de mie fraîche. Colette, Chéri / Ce qui saigne sur la neige ma mie; tes pieds pas tes bottes rouges. P. Reumaux, Gros plan sur l'oeil mort / Je l’aime parce que dans chaque motte de terre, Il y a une part de ta chair, de ton sang, ô ma mie! Giang Nam, Pays natal /  Pince mi, pince moi. Pain sans mie, pain sans moi. Vieille croûte, qu'est-ce qui te reste? Comptine ZZ / «Grand dieu que je suis à mon aise!… Ah oui! j’ai mon cœur à mon aise, Quand j’ai ma mie au près de moi!» (Vieille chanson Basse Bretagne)

Bx-A: «À la mie» Toulouse-Lautrec 1891 / «120 Mies de pain» Reinhould 1965?

 

miée nf Dial (Ardennes) Pain coupé trempé dans du lait

 

miel nm (Par la faute de rebelles et courageuses abeilles pourvues d’un dard puissant et cruel, les chercheurs de l’industrie alimentaire n’ont pas encore réussi à sa synthèse. La liste des «martyrs du miel» est tenue secrète)

Exp: Il est tout sucre tout miel. / T’as du miel au cul! = Quel succès tu as! (Arg)

Méd Prf O’Bidet: Le miel est bon pour la gorge et la voix.

Pr: Fais-toi miel, les mouches te mangent. / Bouche de miel, cœur de fiel. / Langue de miel, mainsde fiel. (Espagnol) /  Miel à la bouche, dard à la queue. (Malais)

Cit: Qui se fait miel les mouches le mangent. Cervantès, Don Quichotte de la Manche / Car en sa bouche il n’y a rien que miel, Mais en son cueur il n’y a rien que fiel. C. Marot, Elegies II / Et le miel rouge au ventre mou des figues mûres. M. Pagnol, La petite fille aux yeux sombres / Elle a des lèvres grasses, et des mains très blanches, des mains de reine qui sentent le miel. JPSartre, Les Mouches, Electre / Le Prét. – Oui, j’ai vingt ans, je prends le large, je passe à la nage, les yeux au sec, le nez au ciel, passe-moi le miel et le sel. J. Tardieu, Les mots inutiles / J'ai du cerf sur la tête, On fait force de trous dans ma lune de miel. G. Brassens, Le Cocu / La mer plie de grandes barres de miel roux. L. Gaspar, Égée / Le miel n’a pas goût de sang. Anne Philippe, Spirale

Bx-A: «Le miel est plus doux que le sang» S. Dali 1927 / «Le miel et le lait» A. Masson 68

Cin: «Miel» S. Kaplanoglu 2009

 

mien pr pos, nm

Ex: Je le fais mien ton tien, mais sans que tu fasses tien le mien.

Méd: « - Doc, au cours du coït j'ai beau y met’ du mien, elle n'y va guère du sien. Qu’est-ce que je prends? - La fuite, en une seule prise. - Aïe! Aïe!... mais pas si kon?? »

Cit: Il m’est mort un mien frère. La Fontaine, Fables (cf Le Bon usage, grammaire de M. Grevisse) / Oui ou non, est-tu des nôtres? – Je suis des vôtres si vous êtes des miens... A. de Musset, Fantasio / Mien, tien: ce chien est à moi. Pascal, Pensées  // «Le mien, le tien, le sien» M. Jôkai

 

mieur nm Qui fait des vers à soie

 

mieux adv, nm

Ex: Même s’il a fait au mieux ce qu’il a pu, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. / Il n’est pas au mieux. / Vingt ans, dis-tu? Elle a mieux. / Plus je suis loin des miens, mieux je me porte. / Sire, le mieux que je puis faire pour vous est mon pied au cul! / On ne peut être mieux (ou moins bien!) qu’au sein des siens. / C’est donc mieux où l’on n‘est pas?? / «Ça va mieux parce que je ne crois plus en rien.» (Ch. Alévêque, spect. Debout)

Exp: À qui mieux mieux ; Tout au mieux ; Le mieux que; Qui mieux est ; Le mieux du pis. / C’est mieux que rien.; C’est on ne peut mieux ; Tout va pour le mieux. / Tout ce qu’il y a de mieux. / Ah c’est de mieux en mieux! / Il y a mieux, mais c’est moins cher!! / C’est-t-y pas mieux comme ça ?

Méd : « - Ça va mieux? – Y a un mieux, mais c’est pas tout à fait ça. – C’est du mieux, ou c’est du ça? – Du du, du quoi?, quel kon!»

Pr: Mieux vaut être prêt à tout tant on est sûr de rien. / Le mieux va au pire comme la vierge va au pieu. (Zouzien)

Pub: «Les mieux faits pour ne rien faire» Cinna canapés 83 / «Qui dit mieux!» Moulinex, ménager 87 / «Mieux ou rien» Wyse, informatique 88 / «Mieux y'a pas» Mapa, gants 90 / «Quand c’est plus clair on y voit miEux» Campagne Euro 2001 / «Etre mieux chaque jour» Danone, yaourts 02 / «Mieux que des soldes» / «Mieux voir le monde» Essilor (verres opt. 2009

Cit: J’aime bien mieux faire que dire. - Dire sans faire il n’est rien pire. P. Gringoire, La Farce / Si mieux n'aime la mère en créer une rente. La Fontaine, Fables / J'en suis bien aise, et c'est tant mieux que les choses soient de la sorte. Molière, Le Malade imaginaire / Je suis ce qu’il aime le mieux, presque sa seule joie sur terre. A. de Musset / Je l’ai fait tout de mon mieux. Me de Sévigné ; Il cause des mieux. Id, Lettres/ Mieux vaut une tête bien faite que bien pleine. Montaigne / Une fille est au mieux sous l’aile de sa mère. G. Delavigne / Mieux que ses seins ses bas se tiennent. R. Desnos, Martyre se Saint Sebastien (Corps et Biens) / Ta nuque blonde Plaît à mes yeux Le ciel et l’onde Ne font pas mieux J. Cocteau, Poèmes à Jean Marais / Karl: - Mieux vaut des bêtes qui se font tuer sur place que des hommes qui foutent le camp. JP. Sartre, Le diable et le bon dieu / Il y a des choses qu’on dit mieux quand on ne se voit pas. F. Mauriac

 

mil nm Céréale / gymn: Massue en bois

Ex: En plein dans le mil! (Bombardements sur l’Afrique noire)

Exp: C’est du grain de mil dans la gueule d’un âne. Glouton (Vx) /  Il gagne son mil. (Afr)

Cit: La terre est un point noir et semble un grain de mil. V. Hugo, La Fin de Satan

Bx-A: «Le mil» L. Toffoli 1945 ?

Cin: «Le mil» J. Rouch docu 63

 

mil adj num cf Mille

Cit: L’an de grâce mil six cent et tant. A. Daudet, Lettres de mon moulin /  En cet an de grâce mil neuf cent deux. F. James, Janot-poète / Un crâne  à la mode de l’an mil. A. Suarès, Sur la vie

 

milk nm Mtan Lait (milk-bar)

Bx-A: «Milk run two» J. Turnnell, installation 1999

 

min nm Dialecte chinois

 

minch n Arg Bl Sexe de la femme

 

MIOM nm abrv acron. de: Mâchefer d’Incinération d’Ordures Ménagères (Ne résout pas le problème de pollution)

 

mion nm Arg Vx Petit enfant / Un des noms du canard siffleur / Petite mesure de vin

 

miot nm (Beauce) Pain trempé dans du vin

 

mips nm sigle Unité de mesure de la puissance d'un ordinateur (Million d’instruction par seconde)

 

mir nm Communauté (Russie tsariste) / Nom d'une station orbitale / Vx Apothicaire

Cit: Mir qui tourne dans le ciel, Mir qu’un jour on broie, tel sur Terre trop de vieux. Z000Z, Des Zastres / Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien de Mir? id

 

MIRV nm acron (Mtan) = Charge nucléaire d'un missile...

 

mis, mit, mît v (de Mettre)

Ex: Qu’est-ce qu’on s’est mis! / Qu’est-ce qu’on ne m’a pas mis! / On les a mis sur un bon coup! / Il se mit en quat’ pour être sur son trente et un. / Je l’ai mis au pas! / Tu t’es mis en frais pour niet! / Tu en as mis du temps! / Et tu crois que t’es bien mis? / C’est bien toi qui nous y a mis dans cette m...! / Le cerf a mis bas. / À sa vue, la peur se mit dans nos rangs…)

Exp: Il s’est mis sur le bon bout. = bien vêtu (Vx) / Mis comme un prince, comme l’as de pique. / «Mis en deux, meurs!»… (Calembour menaçant de diverses adminstrations, lors d’un retard de paiement.)

Cit: C’est de la prose où les vers se sont mis. Rivarol, Rivarollana / Elle se mit de suite à l‘oeuvre. R. Bazin, Stéphanette / Je leur en ai mis plein leur sale gueule de merde. H. Pinter, Autres voix / O se mit à rire. «Est-ce que ce n’est pas un peu tard?  dit-elle. Vous êtes fous tous les deux.» Pauline Réage, Histoire d’O / Mis au bout de quoi? Mis au bout de la vie de rat. Mis au bout de la poupe. Quel rat? Mis au bout de la bête, mis au bout du cou. V. Novarina, La fuite de bouche  / «Mis au pas» J. Breton

 

miss nf Mtan

Ex: Miss Cap Horn, miss Dien Bien Phu, miss Rühr, miss Wall Street,… et Miss Terre. / Miss Monde vous dit tout: Ses ex, sa mode, son look, sa gym, ses trucs pour être belle, ses rides,… (Elle, hébdo déc 98 )

 

mitt nf Mtan cand. Gant de base-ball, de hockey

Exp: Ça tape dans la mitt! = C’est déplaisant!)

 

miuf nm sigle cand. Substance isolante nocive (urée-formol) cancérigène, ayant sévi peinardement durant de nombreuses années dans l‘habitat du Canada.

 

mix abrv adj = Mixte / nm = Mixage

Pub: «Un mix de gouts, un max de fun» Quick, steak beef 2008

 

MM = Messieurs / onomatopée

 

Mn symnb Manganèse

 

m'man nf abrv = Maman

 

mnies nf pl Genre d’une quinzaine d’espèces de mousses apocarpes

 

MO nf acron. = Matières Organiques ou Oxydables (cf pollution) / (symb Molybdène) /inf MégaOctet

Pub inf.: «Des mo pourle dire»

 

moa nm Paléont. Les Dinorsis ( Nouvelle-Zélande)

 

mob nf Arg abrv = Mobylette / Mtan La populace

Exp Suisse: Mobilisation de 14-18: Un vieux de la mob

Cit: «Un mec aux gros seins et veste cuir, sur une mob, c’est le pied.» Mr de XX

 

moeuf nm Gram. Vx Modes des verbes

 

moeurs nf pl Us et coutumes

Exp: Il est sans mœurs. (Vx)

Pr: On est rien sans les mœurs. Voltaire

Cit: J'ai des mœurs, Je ne lui manque point; mais je fais pis: je meurs. A. Piron, La Métromanie / Les hommes font les lois, les femmes font les mœurs. Cte de Guibert, Le Connétable de Bourbon / Les moeurs font les lois, mais les lois ne font pas les moeurs. George Sand / Les livres suivent les mœurs, et les mœurs ne suivent pas les livres. Th. Gautier // «Les mœurs du jour» Collin d’Harville

 

moi pr p; nm

Ex: C’est moi qui vous le dit! / À la fin des fins, que veux tu de moi? / Eh bien dis donc! tout ça pour moi? / Je ne plains que moi. / Oui! c’est moi! Qui veux-tu que ce soit? / Vous et moi. / Un tel et moi! / Ça plane pour moi! / Moi et mon chien on vous dit: crotte! /  Je vous l’ai dit cent fois que ce n’est pas moi! (Très Brève de chaise électrique) / «Que l’on parle de moi même pour en dire du bien.» S. Dali / Hier soir quand je l’ai vu face à moi, j’ai eu les boules.

Exp: Je suis tout à vous et hors de moi. / Tu a pris dans à moi. = Tu m’en as pris (Ant)

Pr: Le Roi, la Loi, et moi. (Belgique) / Touche-moi si tu oses. (Andorre, devise sur le blason) / Chaque mois change de moi…

Pub: «C’est moi» Bouchara, tissus 87 ; City, eau toilette 87 / «Moi j'en mets» Damart, habillement 89 / «C'est moi trait pour trait» Reynolds, stylo 89 

Cit: Le moi, c’est à dire l’âme. Descartes / Je ne suis plus à moi, je suis tout à la rage. Molière, Le Misanthrope ; Il y a que c’est moi, et moi je gage que c’est lui. – Et moi je juge que ce n’est ni l’un ni l’autre. Id, L’impromptu / Mais ce que j'aime en vous du sang de ce grand roi, s'il n'est digne de lui, n'est pas digne de moi. P. Corneille, Rodogune / Elle fut pour moi la plus tendre des mères. JJ. Rousseau, Confessions III / Tout ce qui n'est pas moi vaut mieux que moi! V. Hugo, Hernani / Je n’y suis pour rien, moi! Qu’est-ce que j’y peux, si c’est moi qu’elle aime, et pas toi? M. Gorki, Les enfants du soleil / Rien n’est à moi, pas même moi! E. Haraucourt, Chansons à boire / Elle a des yeux si noirs Que je les cherche en moi. J. Supervielle, Le forçat innocent / Moi j’me laisse faire et je n’fais rien. Tant pis pour ceux qui l’ trouv’ pas bien, J’leur dis: Me v’là, paie-t’en un’ bosse, J’suis rosse. G. Montoya, J’suis rosse, pour Yvette Guilbert (Le Chat Noir) / car je sais toute sorte de choses, et elle, oh! elle en sait si peu! En outre, elle est elle et je suis moi. L. Caroll, La mare de larmes (Alice au pays des merveilles) / Quelqu’un qui soit en moi plus moi-même que moi. Paul Claudel, Vers d’exil / On dit que les gens qui ont plus d’un moi sont fous. Anaïs Nin, Journal 2/1932 / Au diable ton «moi»! Pense un peu au «toi»! R. Rolland, Jean-Christophe / Je suis la prière qui passe Sur la terre où rien n’est à moi. Marceline Desbordes-Valmore, L’âme errante / Mon être à moi sait ce qu’il veut et de quoi il est fait. A. Artaud, Cahiers de Rodez fev-ars 1946 ; Dans le moi il y a tout et le moi c’est ce qu’on en fait. ; Non. Je ne veux pas du moi. Car tout ce qui pense n’est pas moi.  id,  Cahiers de Rodez , 4-5 1946 / Il faut que tu sois à moi, rien qu’à moi. L. Aragon, La guerre sainte ; Il faut que je becte, moi. Id, Les cloches de Bâle  / Tu m’as dit toi-même ces mots là, baise moi, baise moi, baise moi. Kundera, La lenteur / Moi qui suis Moi, j’ai créé l’homme pour qu’il meure. Frank Wedekind, Lulu / Khang: Est-ce que c’est moi ce nous qui coupe tout? Hélène Cixous, Ariane Mnouchkine / Tire moi les cartes pour que je sache ce qui se passe dans le monde. Copi, L’ombre de Venceslao / Et chaque larme est la pointe d’une arme. Et je sais que c’est lui ou moi Que c’est moi ou lui. Dora Teitelboïm, Le vent me parle yiddish / Et moi, et moi, et moi Je suis tout nu dans mon bain... J. Lanzmann-J. Dutronc / Moi ça va! Ça va moi! Les autres je sais pas mais moi ça va! Les autres je sais pas et puis j’m’en fous! Coluche / Moi je suis pauvre et de mon nom et de ma vie je ne sais plus que faire sur cette terre. P. Chamberland, L’afficheur hurle / Est-ce le monde qui est fou, ou moi? E. Toller, Hop là, nous vivons! / Dis-moi qu’tu m’aimes Dis-moi, dis-moi, dis-moi Non Si Non Si Mais non Mais si. B. Vian (Chsn, mus. M. Legrand) / Quel est ce «moi» qui a le larmes aux yeux? R. Barthes, Fragments d’un discours amoureux / Ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi, puisque tu as tout et que je n'ai plus rien. Z000Z, Les Zapitalistes // «Le Moi et le Ça» S. Freud ; «Moi et lui» A. Moravia ; «Moi, je» C. Roy ; «Moi je» S. Doubrosky ; «Moi» E. Martin , W. Hilbig , A. Potemkne ; «Le moi-peau» D. Anzieu ; «Moi et moi» Else Lasker-Schüler ; «Moi, je suis le vent» M. GLeiz

Bx-A: «Le Moi et les siens» Max Ernst 1925 / «Moi moi moi moi» Niki de Saint-Phalle 64 / «Moi-ma vie-toi» F. Palanc 47, Art brut / «MOI/JE TE/VOIS» R. Zaugg 00 / «Moi» Mimo Dice 02 (photo)

Cin: «Ce n’est pas moi» J. de Baroncelli 1941 / «Moi, un noir» Jean Rouch 58 / «Moi je» JL 73 / «C’est pas moi, c’est lui» P. Richard 80  / «Moi, Van Gogh» F. Bertrand-P. Knapp 2009 / « No et moi » Z. Breitman 2010

B.D.: «Moi tu sais, les mecs!» Sidney, M. de Bom / «C’est moi le plus beau» M. Ramos

(moi-moi)

 

moï n m Liguist. Ensemble des dialectes par les Moïs

 

moie (ou moye) nf Couche plus tendre d'une pierre dur; tas de sable, de foin

 

moins adv, nm

Ex: Peut faire moins bien. (Brève de bulletin scolaire?) / Quatre-vingt dix-neuf est moins grand que cent. ; Dix moins dix, font?... Font que t’es un âne! (Brèves de maths/ Ça va être dur, très dur, de faire moins bien! / Fais-le au moins pour moi… / Il a beau crier, je ne lui ai pas moins dit son fait. / C’est le moins qu’on puisse dire... / Dis moi: qui tu aimes le moins, ton père ou ta mère? / Six mois au moins que je ne l’ai pas vu, et je ne m’en porte que mieux! / Faire moins de mal ne veut pas dire faire du bien. / Parle. Fais au moins un geste. T’es pas mort au moins?... / Il dit ça, mais n’en pense pas moins. / En moins de temps qu’il n’en faut pour cuire un blanc. (Brève colo-cannibale) / «Moins tu en dis, mieux tu te portes.»

Exp: Ça ne m’est que du moins. Indifférence (Vx) / Il n’est pas moins vrai que... / C'est un moins que rien. / À tout le moins ; À moins que ; Du moins ; Tout au moins ; Tout du moins ; Rien moins! / Il n’est pas moins vrai que… / À moins rien que… / Au moins mal qu'il se peut. / De moins en moins. / Ils en sont sur le plus et sur le moins. ; Il faut qu’il y ait du plus ou du moins. / Moins cinq que… / Pour moins que ça.

Méd: « - Je vois sur votre fiche que ça fait six mois, au moins, que l’on ne s’est pas vu. Ça fait loin… – Ai-je eu tort? – Eh! eh! eh! Sait-on?... – Ah le kon! »

Pr: Moins on en fait, mieux que c’est.

Pub: «La terre moins chère» Forum, voyages 82 / «Il y a moins bien mais c'est plus cher» Fiat, auto 90 / «Moins c’est plus Plus est plus» Apple, nouveau power book 2003  / «Moins de place chez vous Plus de place dans votre vie» Pages jaunes, annuaire téléphonique 04 / «Moins c’est cher, plus c’est top» (tendance 04)

Cit: Moins je la voy, certes plus je la hays: Plus je la hays, et moins elle se fasche. M. Scève, Delie / La terre a moins de rois que le ciel n’a de dieux. J. Racine, Thébaïde ; Au moins, dites-leur bien que je ne les crains guère. Id, Les plaideurs /  Et tous ne font rien moins que ce qu'ils ont à faire. Molière, Les Fem. sav. ; Qu'il prenne garde au moins que je suis dans son coeur. id / Ce Dieu touche les coeurs lorsque moins on y pense. P. Corneille / Les femmes ont dans la tête une case de moins, et dans le coeur une fibre de plus. S. Chamfort / ll se peut que l'on pleure, à moins que l'on ne rie. A. de Musset, Poésies / Moins on pense plus on parle. M.E. de Montesquieu / Et c’est la Mort, à moins que ce ne soit le Roi. V. Hugo, Lég., La rose de l’Infante /Oui, mais au moins... au moins , faitques en sorte que cette fe Pour les anges il n'y a ni hommes ni femmes ni le plus ni le moins ni le toi ni le moi. P. Albert-Birot, Grabinoulor  / À moins que je ne voie pas clair ou qu’il ait les yeux où je pense il nous fait face il me semble. R. Pinget, Identité / Quête de bègue dans une botte de moins Comme des chiens et des vagues G. Luca, La question (ds Paralipomènes) // «Moins ça va, plus ça vient» C. Pennequin

(moins-deux, moins-trois, moins-un cf Sport, golf)

 

mois nm

Ex: Au mois de juin je n’ai pas eu un seul jour à moi. / Elle en a pour ses neuf mois. / «Au mois de mai, une fraise; Au mois de juin, plein les poings; Au mois d’Août, tant qu’on en veut.» (ü mé de mé, na fré; cf Le patois de Saxel, J. Dupraz)

Exp:Tous les trente-six du mois! /  Elle a ses mois. Menstrues (Languedoc)

Pr: On a tous les ans douze mois. / Mois des morts, vêts-toi plus fort.

Pub: «On gagne une fois ça tombe tous les mois» Tac o tac, la Française des jeux ; On perd une fois ça choit tous les mois (??) / «Le mois pour moi» (Médiatis, crédit 3/05,6)

Cit: Un mois de la sorte se passe. La Fontaine, Fab. / Les mois, les jours, les flots des mers, les yeux qui pleurent, Passent sous le ciel bleu… V. Hugo, Contemplations / Tu erres Mois de Mai mon beau mois de mai Pour qui  tant de gens se tuèrent. Louis Aragon, La Diane française / Moi Un œuf Neuf mois Un moi Neuf J. Antel, Facteurs, Verts vers // «Le mois de mai» CJ. Dorat

Bx-A: «Les mois» L. Bassano 1600 (?) / «Mois» G. Clairin 1878 / «Mois d’Août» F. Smith-Hald 1887 / «Le mois de mai» R. Tatin 1960

Cin: «Le mois le plus beau» G. Blanc 1968

B.D.: «Le mois du pneu» R. Cattelain

 

mol adj cf mou

Cit: Quand le fruit est un peu mol. H. Montherlant, La reine morte // «Mol et dur» E. Eckstein

 

mon adv VX= affirmartion

Exp: Ça mon! / Ce est mon!

Cit: - Une chose qui est bien prise, doibt on louer? – Et ce faict mon. R. de Collerye, Dialogue de M. de Dela et de M. de Deça

 

mon (ma, mes) adj pos

Ex: Eh! Mon fric, tout mon fric, quand est-ce qu’il vient?

Exp: Ça mon! il y a fort à dire. (= Oui certes.) / Tchad: Mon père homme, Mon père mère = Religieux-se

Cit: Mon ange, mon tout, mon moi,… L. van Beethoven, Correspondance amoureuse / Comme mon cœur est lourd, que mon pays est loin. H. Heine, Voyage d’une vie / Mon coeur me fait si mal mais il faut bien que je meure. G. Apollinaire, La Loreley, Alcools / Mon cul! cf Zazie-R. Queneau / Mon cœur ma mie mon âme Mon ciel mon feu ma flamme Mon puits ma source mon val Mon miel mon baume mon Graal. Mon blé mon or ma terre Mon soc mon roc ma pierre Ma nuit ma soif ma faim Mon jour mon aube mon pain… J.. Brel, Litanies pour un retour1958 (Les quatre couplets, cf, de cette chanson sont monosyllabiques sauf la dernière ligne «Voilà que tu reviens») / Mon pauvre vieux, ce que ça peut être moche chez toi. G. Hyvernaud, Le wagon à vaches / Mon nom est Tom. Tom Le Nain. Tom c’est en plus court, le nom d’un saint, ce saint qui ne crut dans le Christ-qui-vainc-la-mort que quand il l’eut vu de ses yeux vu... R. Droin, Tom ou les mots les plus longs (1ére phrase, roman monosyl. l991) // «Mon coeur» Else Lasker-Schüler ; «Mon fils!» S. Farina ; «Mon fils! Mon fils!» A. Godoy ; «Mon corps et moi» R. Crevel ; «Mon vis-à-vis» Mona Thomas ;  «Mon lac» Simone Rapin ; «Mon pays en croix» A. Callado ; «Mon Faust» P. Valéry

Bx-A: «Mon pays» Jean. Dubuffet 1955

Cin: «Mon grand So big» R. Wise 1953 / «Mon chien» J. Hoffman 03 / «Mon fils à moi» M. Fougeron 06

 

môn nm Linguist. Langue littéraire du groupe môn-khmer (Birmanie)

 

mons nm abrv de: Monsieur

Exp: Mons un tel!

 

mont nm

Exp: Il va par monts et par vaux. / Ça coûte des monts d’or.

Cit:  J’aime le mont T’ung, C’est ma joie… Je danse à ma guise… Frôle d’un seul coup Tous les pins des cimes! Li Po (VIIes) / «Le top du top, c’est mon mont.» Me de XXXX // «Mont Blanc» M. Viscogliosi

(mont-blanc; mont-d'or; mont-joie)

 

moon nf Mtan Québ Cand Lune

Ex Mus: «In the moon» D Gillespie

Bx-At: «Moon head» Henry Moore 1964

(moon boots: Chausses de lune)

 

moos ou moss nm Mesure de capacité pour la bière

 

mop nf Québ Faubert

Exp: Il a mop = Il est de mauvais poil (Québ)

 

mops nm Chauve-souris

 

mor nm Type d’humus inactif très acide à litière très épaisse

 

mord nm Terme de relieur

 

mord de red nm  Champignon = Coulemelle (cf Nez de chat)

 

mord, mords v (Mordre)

Ex: Le vent du nord mord. / «S’ils te mordent mord les!» (Devise de la ville de Morlaix)

Exp: Ça ne mord ni ne rue. = Inoffensif / À la mords moi le nœud. / Il s'en mord les doigts et c'est tant mieux pour lui! / Il mord au truc. Tombe dans le piège / Il s’en mord le front. = Le regrette (Québ)

Pr: Le pauv’ mange de la viande quand il se mord la langue. (Brésilien)

Cit: Leur chien même les mord et leur donne la rage. Th. Gautier, Tenèbres / Une voix cria par ma bouche: «Mords-le, mords-le! Tranche lui la tête! Mords-le» criait la voix / Nietzche, Ainsi parlait Zarathoustra / Mords mes rires, bois mes larmes. Verse-toi en moi par brocs. J. Joyce / Est-il rien de plus beau qu’un chef-d’œuvre qui mord? J. Cocteau, Léone / Ton ventre, je le mords. Mon poème trop plein, c’est en toi qu’il se vide. A. Bosquet, Quatre testaments / LE SEXE VOUS MORD AU COU. LE SEXE-HOUILLE SE MELE AUX LEVRES-CRAMPES. C. Pélieu, Embruns d’exil traduits du silence / MORDS TA VIE VIS TON VIDE VIDE TA MORT J. Rebotier, Le dos de la langue

 

mords nm Mâchoires de l'étau

 

morph. abrv Morphine; Morphème

Méd Prof O’Bidet: Pour tous ceux qui dans leur lit morflent: morph.

 

mors nm Pièce que l'on passe dans la bouche vers la bride.

Exp: Mors au tiers, au quart. (cf reliure) / Mors doux / Mors à la turque: Dont les banches sont droites, sans sous-barbe.

Pr: Si le mort prend le mors aux dents c’est que ça ne lui plait pas d’en être là. (ZouZien)

Cit: Pas de mors, à ta pauvre bouche; Je t’aime, et ma cuisse te touche. T. Corbière, A ma jument souris / Y en a qui prennent le mors au dents Y en a qui prennent leurs dents aux morts Y en a qui prennent la clef des champs Qui prennent la porte ou prennent leur temps. B. Vian, Les Donneurs (Chsn, mus J. Walter) / «Le mors aux dents» V. Pozner

Bx-A: «Mors» R. Müller 1962

Cin: «Le mors au dent» B. Kennedy 1964 ; L. Heynemann 1979

 

mort adj et nm, nf Etat second et durable

Ex: «Un homme qui ne pense pas à la mort, ne vit pas.» / Quand on est mort c’est pour la vie. / Pour qui est mort, la mort n’est pas. / Si tu es mort pour de bon, fous-nous donc la paix! / «Mort à la peine de mort!» / Qui sait par cœur tous les noms des «Camps de la Mort»? / Il est bien mort! – Eh oui, mais il y a bien pire que lui… (Brève d’obsèques) / Face à cette vieille peau, la mort n’a plus faim. /  Tous ces morts dont nul ne veut des corps, donc mis en glace faute d’être mis en terre et qu’un tiers paie les pompes fu! (Canicule d’août 2003 / «Je vais me battre jusqu’à la mort.» ( Un coureur de fond)

Exp: Mort dans le dos Impuissant ; Il va à la messe des morts, il y porte pain et vin. (= Mange avant d’y aller, Vx) / Il a du vent plein son sac. Frimeur ; Mort de moi! ; Mort de ma vie! (Vx) / Plus mort que vif. / Il m’en veut à mort. / La mort dans l’arme. (?) / Y a pas mort d’homme. / Mort aux vaches! (vache folle??) / Et que mort ne s’en suive pas!...

Méd: «  - Doc, toi qui sait tout, c’est quoi la mort, au juste? – Chut ! et ne va pas dire à ton vieux grand père ce que... » / « - Doc, j'ose vous le dire, c'est bien par vot’ faute, si je l’ai vu la mort et de si près! – ??? – Oui mon fils que tous vos trucs ont tué! -  Stop! tu es en vie, non?, de quoi te plains-tu de plus ?... 

Pr: Même quand il mord le mort n’a plus les dents. (ZZ) / La mort de l‘un est le pain de l’autre. (Islandais) / La mort de l’âne est la noce des chiens. (Orient.) / Les vieux vont à la mort, et la mort vient aux jeunes.

Pub: «La mort n’est pas une fin» Musée d’Arles 2002 (Pratiques funéraires chez les Egyptiens)

Cit: Le feu vit la mort de l’air et l’air vit la mort du feu; l’eau la mort de la terre, la terre celle de l’eau. Héraclite (Fragments, trad. J. Burnet /  À cette heure, elle n’est plus loin, elle est là, pour moi toute proche, la cruelle mort. Homère, Iliade (Chant XXII) / Tant de loing que de près n’est laide la Mors. Marie de France / Mort a tous fait une brune chappe, Et de simple terre une nappe... Mort rend au pauvre ce qu’il perd Mort prend au riche ce qu’il happe… Mort fait à tous le juste poids… H. de Froidmont , Les vers de la mort / La mort me fait le cœur plus noir que meure. Jehan Regnier, Comment ledit prisonnier, après son testament fait, prent congé / Je me veux mal de mort d'être de votre race. Molière, Les Femmes Sav. / Un homme que pour mort on laisse sur la place. Corneille, Le Menteur ; La gloire d’une mort qui nous couvre de honte. Id, La mort de Pompée / L’autre, plus froid que n’est le marbre Se couche sur le nez, fait le mort, tient son vent. La Fontaine / Mon père est mort, Dieu en ait l’âme! F. Villon, Testament / Il est des morts qu’il faut qu’on tue. F. Desnoyers / La mort, mon fils, est un bien pour tous les hommes. Bernadin de Saint Pierre, Paul et Virginie / La gloire est le sacre des morts. H. de Balzac / Les morts sous leur suaire,Tournent dans la nuit claire. G. de Maupassant, Sabbat /  La mort est un acte du cœur. P. Valery, Mauvaises pensées et autres / comme le vent tu es la mort comme la foudre la mort La mort rit la mort est la joie. G. Bataille, L’Archangélique / Quand jusqu’à l’aube pluie et vent di-vaguent Et sous les feuilles cendre oui c’est sûr La mort me prend rit à ses propres blagues Me saute dans le dos me cogne au mur. Iliazd (Zdanévitch), Lettre (1946) / Moi; le mort, je ne vis que pour faire du mal à ce qui se croit être. A. Artaud, Cahiers (retour à Paris 1946) / La mort russe est mort De toutes les morts. Peine russe est peine De toutes les peines. L. Kvitko, La mort / De belles fiches, hein? Eh bien, non, ce sont des morts. Les morts de la nuit. A. Camus, La peste /  Les morts vont vite De plus en plus vite Plus vite qu’on ne pense En tout cas P. Soupault, À tombeau ouvert / La mort est dans les hommes veules Le grand leurre suinte on ne sait où. G. Lévis-Mano, Les absences du captif / Dieu aime les morts. L. Scutenaire, À côté du vent / Les morts ne sont pas sous la Terre:... Ils sont dans l’Eau qui coule, Ils sont dans l’Eau qui dort, Ils sont dans la Case, ils sont dans la foule: les Morts ne sont pas morts. B. Diop, Souffles, ds Leurres et lueurs / La mort comme le poète ne perd rien quand elle se tait. L’Ubomir Feldek, Poésies / Chaque mort est un point de plus qui brille dans le ciel. Dr Charlusse, Ça va de là // «Le mort qui se tue» L.R. de Pont-Just ; «Les morts » J. Joyce («Death») , P. Oster Soussouev ; «Morts ou vifs» B. Péret ; «Un mort tout neuf» E. Dabit ; «Mort sans fin» J. Gorostiza ; «Le mort qu’il faut» J. Semprun ; «La mort du lion» H. James ; «La Mort la mer» G. Chambelland ; «Le mort née» JC. Valin ; «Le mort et Cie» Marie Redonnet ; «Mort aux cons» C. Aderhold ; «La mort au coeur» G. Biondillo ; «Mort de chien» H. Claus ; «Mort d’un chien» M. Waldberg

Bx-A: «La mort de Woolf» B. West 1771 / «La mort au bal» F. Rops 1865 / «La mort de Saint-Clair» E. Krieg 1880 / «La mort de Saint-Louis» JH. Belloc 1838, PPL. Glaize 1888 / «De la mort» M. Klinger 1889 et 1909 / «La mort du fils» C. Meunier 1900? / «La mort» J. Malczewski 1902 et 11 ; EJ Laermans 04 ; M. Beckmann 38 ; Dado 65 ; Fred Deux 70 / «La mort et la vie» L. Bistolfi 1900? ; G. Klimt 08-12 / «JE SUIS LA MORT JE SUIS CRUELLE JE FAUCHE SANS CESSE» Facteur Cheval 1905 (Inscription sur la facçade Est du Palais idéal) / «La mort et le feu» P. Klee 40 / «La mort de Max Ernst» F. Desnos 56? / «La mort de Jean» F. Arnal 63

Cin: «Mort ou vif» M. Régnier 1947 / «Mort d’un tueur» R. Hossein 63 / «Mort d’un prof» J. Mackenzie 71 / «Mort sur le Nil» J. Guillermin 78 / «Mort sur le gril» S. Raimi 1984 / «La mort vous va si bien» R. Zemeckis 92 / «Mort ou vif » S. Raimi 95 / «La mort dans la peau» P. Greengrass 2004

B.D.: «Zà la mort» C.L Bonelli-P. Gamba / «Big Bill est mort» W Antunes-W Taborda / «Mort aux vieux» Cabu

(mort-aux-rats; mort-bois; mort-chien; mort-de-sang; mort-Dieu!; mort-flat; mort-né; mort-plain)

 

mos adj,nm Se dit du transistor à effet de champ

 

moss nm cf Moos

 

mot nm : Le mot est un group’ de sons ou de lett’ et dont l'us est une lang’.

Ex: Et je vous le dis sans jeu de mots… / Un mot, un seul, et je te…! / À quoi bon tous ces grands mots! / À ces mots mon sang ne fit qu’un tour! / Sans mots, ce sont les poings… / On a tous notre mot à dire. / «Faire des mots pour ne rien dire, ce n’est pas mon genre!» (Dirigeant politique) ; «Dire les mots qui font les voix.» (Brève pré-électorale) / «Quand il n’y a plus de mots, les gestes viennent. » (Juliette Gréco interview 2006)

Exp: Il veut tout à son mot. (Vx) / Il n'a pas dit mot. / Il y a des mots qui tuent. / En un mot comme en cent / Le mot de la fin / Mot clef / Et pas un mot plus haut que l’autre! / Je m’en vais moi lui dire deux mots à ce plouc! / Pas un mot de trop. /… Et le mot n’est pas trop fort! / Ce sont des mots ; Ce ne sont que des mots… / Il veut tout à son mot. / On a mot à six heures. (= RDV, Antilles) / Il n’y a pas là mot à dire. / Des mots vides de sens. / Des mots coup de poing.

Pr: Il n’y a qu’un mot qui serre. / Les mots ne sont que du vent, mais voir c’est croire. (Ècossais) / Les mots des rois sont les rois des mots. (Arabe) / Les mots sont la voie du cœur. (Chinois)

Pub: «Le mot est faible...» Faure, ménager 88 / «Le mot doux» Jalla, linge 90

Cit: Des mots! des mots! des mots! W. Shakespeare, Hamlet / Les mots ne paient pas les dettes. id, Troilus and Cressida ; La Reine: Sois sûr que si les mots sont faits de souffle, et si le souffle est fait de vie, je n’ai pas de vie que je souffle mot de ce que tu m’as dit. id / Qu’est-ce que le Verbe ? C’est le mot qui marque quel’on juge, c’est-à-dire que ‘on pense une chose d’une autre... Du Marsais, Syntaxe / Un mot ne fait pas voir jusques au fond d’une âme. P. Corneille, Rodogune ; A moi Comte, deux mots. Id, .Le Cid / De grâce, un mot, mon frère. Molière, Tartuffe ; Il n’y a qu’un mot qui serve. Id, Préc. rid. / Des mots longs d'une toise. Racine, Les Plaideurs / Le jour luit, d’un seul mot; la nuit, règne de même Par un seul mot on hait; par un seul mot on aime. A.P.A. de Pils, Harmonie imitative de la langue française / Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe c'est Dieu. V. Hugo, Les Contemplations ; Là, tout est comme un rêve, chaque voix a des mots. Tout parle. id, Odes / Ah! les mots qu’il a dits sont plus durs et plus froids. A. de Lamartine, Toussaint Louverture (Adrienne) / Qu’est-ce que le verbe ? c’est le mot qui marque que l’on juge, c’est-à-dire que l’on pense une chose d’une autre:  (par exemp.), la terre est ronde ; le mot est, c‘est le verbe, c’est-à-dire que c’est le mot qui marque que je juge que la terre est ronde. Dumarais , Oeuvres / Que pour vous la chose et le mot Doivent être la même chose. G.C. Lattaignant, Le mot et la chose / Notre monde est un monde de mots. E. Poe / Rien que des mots. Y a-t-il rien de plus réel que les mots? O. Wilde, Le portrait de Dorian Gray / Les mots m'ont pris par la main. L. Aragon, Le roman inachevé / Car dans un vrai poème les mots portent leurs choses... R. Daumal, La guerre sainte / Un bon mot, mais ce peut être tout un bon mot… P. Léautaud, Le théâtre de Maurice Boissard / Un mot d’eau vive Dans la main Le cœur du monde… J. E.M. Amrouche, Ebauche d’un chant de guerre / Dans mon pays les mots sont courts les mots sont rudes On crache ce que l’on a sur le coeur vite et bien. V. Zavada, Le roi noir qui vient le dernier / Un mot, Ile, Rien qu’un mot! Le mot de l’âge d’or... J. Rabemanananjara, Antsa (Liberté) / Un geste un souffle et les choses Un mot un signe et les êtres Perdent leur forme de fer. - Ce mot c’est toi qui le donnes. J. Tardieu, Passant qui rentre ravi / Plus on serre un mot de près, et plus il le prend de haut. K. Kraus, Aphorismes /  J’ai plus que les les mots les plus plats… J’ai plus que me moi le la les J’ai plus que du dont qui quoi qu’est-ce Qu’est, elle et lui, qu’eux nous vous si… B. Vian, Un de plus (Cantilène en gelée) /  Et dans le mot et? Et dans le mot a? Et dans le mot SSS? Et dans le mot TTT? Et dans le mot ddd? Et dans le mot ddd? Et dans le mot ggg? Et dans le mot E? Et dans le mot fff? Et ce qui est pire dans le mot…? F. Arrabal, Le tricycle / C’est le mot qui fait Tout ce que je suis Le mot le plus humble le mot le plus simple Qui naît dans ma tête Et vient sur les lèvres Du bout de la langue Et se dit d’un trait C’est le mot qui dit Tout ce que je fais. G. Vigneault, Le pilote / Qu’y a-t-il dans un mot? A. Schwarz, Marcel Duchamp / Tes mots, tes mots n’entrent pas dans la lutte. Ils font la chaîne et ne sont pas un lien. R. Sabatier, Les mots d’aurore / Un rêve de terre ouvre les mots sur la mer. Amina Saïd, Sables funambules / Mots roche an donne heure. Hure le poids rot. Joinul, Assez bauge haine héros / Les trente mille gènes qui font que l’homme est l’homme forment ses trente mille mots. Dr Joinul, Le Dicomono / Compte-t-on les mots que chaque homme dit au cours de sa vie (et tous ceux qu’il n’a pas pu dire)? Quel clerc s’en charge? Les mots ça compte, n’est-ce pas? Dr Charlusse, La psy sans peur et sans proches // «Les mots sous les mots» J. Starobnski ; «Les mots» Vercors , JP. Sartre ; «Les mots longs» P. Holappa ; «Mots en l’air» M. Deville ; «Les mots qu’on a pas dits» Y. Duteil ;  «Tom ou les mots les moins longs» R. Droin ; «Les mots, la mort, les sorts» Jeanne Favret-Saada ; «Mots à lier» G. Rosière (d’après des textes de Jean-Pierre Brisset) ; «Mots» Betsy Jolas ; «Mots Arts» V. Gabralga ; «Les mots» M. Kelemen (cf Sartre) ; «Mots-maux» P. Seurin

Cin: «Les mots bleus» A. Corneau 2004

(mot-clé; mot-sac; mot-pack cf mot valise)

 

mou, mol adj

Ex: L’eau plate a le gène du «mou». /  À Nice, en aôut, c’est moult fois un mou temps. / Le mou a-t-il plus, ou moins, de force que le mol??

Exp: Un coup de mou / Y a du mou dans la corde à noeuds! / Vas-y mou! / Donne du mou! / Mou comme une chiffe, une chique./  Bruit, sol, mou, etc

Méd: Pouls mou. («Celui dont l’artère soulève le doigt avec mollesse.» (Dict. de. Littré et Robin)

Pr: Il en faut pour tous les mous. (?) / Qui est mou: moud, qui est dur: dure. (?)

 

mou nm Poumon / Arg Cerveau

Ex: Du mou pour le chat et du chou pour moi. / Qui pense mou est un veau! (cf R. Roussel?)

Exp: Il se caille le mou qu’on lui bourre. ) / In brans fou dé sèk, dé mou kat i roul dans la bou? (Béf) Sirandane Réunion, Devinette = Un rameau fou, deux secs, deux mous, quatre qui roulent dans la boue? (La vache)

Med Prof O’Bidet: Qui fume (du gris, des bleues, des blondes... filtre ou non) fait des trous dans ses mous.

Méd r’mèds: S’rop (=sirop) de mou de veau (Composition: «poumon, dattes, jujubes, raisins, feuilles de pulmonaire, racines de réglisse, consoude, blancs d’œuf, sucre, eau») Raymond Roussel, maladif, n’en aurait-il pas absorbé dans son enfance?

Pr: Chat qui mange du mou en boite ne bat pas sa coulpe. / Les mous se langent entre eux.

Cit: Des rails en mou de veau. R. Roussel, Impressions d'Afrique / Vas-y mou, c’est un môme. JP. Sartre /  Penses-tu! balle-peau! … Tout ça c’est du mou! LF. Céline, Mort à crédit / Ils se foutent de toi, ils te bourrent le mou et tu n’y peux rien. A. Page, Tchao pantin

 

mouan nf Québ Maman

 

moud, mouds v (de Moudre) Mettre en poudre

Ex: Si tu mouds du mou, il n’est pa sûr que ce ne soit pas dur…

Exp: Il te le moud de coups… / Il ne moud que du vent.

Cit: La terre tourne, tourne comme une meule qui moud l’homme. Z000Z, Le Zouznivers

 

moue nf  Grimace

Cit: U, vois-tu? U. Je fais la moue. Molière, Le bourg. gentilh. / Tu fais la moue! Tu fais le fou! tu fais le loup! tu fais la roue! tu fais ton trou!, Hou! hou! hou! Comptine à ZZ

 

mouée nf Soupe pour chiens à courre (sang de cerf, lait, pain)

 

mouet nm Vx Mesure dans les salines

 

mouk nm Québ Moule (fruit de mer)

 

moult adv Vx Beaucoup

Pr: Femme qui moult se mire, peu file.

Pub: «Chez Léon c’est moules frites et moult frites» Restaurants Léon 05

Cit: A moult de plaids peu de faits. G. Meunier, Trésor des sentences

 

mound nm Mtan Arch. Tertres (Amérique Nord)

 

mour nm Mét. Museau de la tuyère

 

mour nf Mot Hors Normes, ne s'emploie qu'au singulier + son article : la, soit: la mour

Ex: Dur ou mou, rien ne dure, fors la mour? / La mour ne meurt pas. / La mour se fait à deux, et la Ruhr en bus. / La mour? Moins on le fait plus on n’en a cure (Brève d’abstinent)

Pr: On a tous le droit de croire que les mots font la mour. Oui! (Zouzien)

Cit: La mour manque de charme car on peut la faire plus d’une fois. (D’après A. Jarry) // «La Mour» J. Charlebois / «Pour le mour» H. Deluy

 

mout adj Vx Arg Beau

 

moût nm Jus de fruit non fermenté

Exp (Suis genev): Ça n’a ni goût ni moût.

Pr: Qui veut du moût pioche en août.

 

mouv' nm Arg abrv de Mouvement, de se "mouvoir"

Ex: À cette rave rock y a eu du mouv'.

 

mox nm-acrn (Mixed Oxyde Fuel) Combustible à base d’oxydes d’Uranium et de Plutonium (Toxicité suprême) / Québ Voyou

Pr: Mox qui brûle, mox qui tue. / Au pôle nord: du mox au lieu des morses.

 

moye cf moie

 

MRAP sigle Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix.

 

m'sieu nm abv fam de Monsieur

Ex: M’sieu! m’sieu! Moi! J’sais! j’sais!

 

mu nm Lettre m dans l'alphabet grec / Symbole de 1O puissance 6

 

,e , mus, mut, mût v (de Mouvoir)

 

(MUD Mtan Net Multi-User Dungeon, jeux de rôle en ligne)

 

mue nf cf Muer / Changement dans le poil / Cage à claire-voie pour poules / Québ Soue à porcs

Ex: (Vx) Il tient sa femme en mue. Il la clôt. / Mue de cerf = Bois que le cerf a mis bas.

Méd: « - Doc, je ne dors plus. Et je vois des loups. – Des loups? – Oui des loups, et des loups... Et on ne me tire plus qu’à la chien. – Tu veux dire: à la chienne? - Oui, même qu’hier soir je mords mon chef au cours du rut! – Au cours du rut!, Tu as chère cliente, la rage, dite mue ou muette.– Moi muette! – Et des plus grave si on ne te coud pas la bouche. - Ouah ouah! ce kon qui a peur de mes charmes et veut me clouer plus que le bec. »

Cit: Cette mue qui pue dans le nid mâle pliant... M. Messagier, Un tard trop plein (Fond du troisième oeil) // «La mue» P. Bergounioux

 

mué adj Qui a dépouillé son plumage / Voix qui s'altère à la puberté

 

muer v, je mue,  mues, muez, muent, muais, muait, muaient, muais, mua, mué, etc

Ex: Si sa voix mue mal on est dans la m!

Exp: Cerf qui mue sa tête = Qui perd ses bois .

Cit: Il faut que je laisse le temps à ma peau de muer. TB. Jelloun, La Nuit sacrée / Tant mieux s’ils ont eu ta peau, celle qu’on te flanque quand tu nais, car à ce jour tu leur tires la langue, et tu mues à ton gré. id, Des mots et des mômes // «Muer» Béatrice Machet

 

muet adj,nm

Ex: Un e muet. / Charles Munch est muet quand il fait jouer le Te Deum de Bach. /

Exp: Chien, jeu, vin, muet

Film méd psy: «Un muet qui fait trop de bruit, et qu’on met chez les fous»

Pr: Un muet ne trouve pas sa  route. (Anglais)

Cit: Pour eux (les poètes) rien n‘est muet, rien n‘est froid, rien n’est mort. V. Hugo, Voix intérieures / Plus bas, tout est muet et noir au sein du gouffre. Leconte de Lisle, La ravine Saint-Gilles / - Ah! ah! ah! criait le muet. – Tu vois, tu n’es pas muet, tu dis ah! E. Orsenna, L’Exposition coloniale // «Les muets» A. Camus ;  «Le muet» Béatrix Beck , O. F. Walter

 

muets nm pl Serviteurs des anciens sultans

 

mug nf Mtan Chope

Ex: En cas de bug sois cool et boit une mug de thé.

 

MUG Mtan Net Multi-User Games, Jeux en réseau

 

muid nm Anc unité de mesure / Futaille

Ex: Qu’on vide ce muid sans qu’on m’en perde. (Contrepèterie classique)

Exp: Il est gros comme un muid. / Il y a plus de goût à un grain de poivre qu’à un muids de chaux. = Préférence aux brunes (A. Oudin, Curiositez françoises et cf Duneton)

 

mull nm Type d’humus (discontinuité entre la litière et les horizons minéraux sous-jacents)

 

muon ou mu nm Particule élémentaire dont la masse est 207 fois celle de l'électron

Bx-A: «Muons» Geneviève Claysse 1978?

 

mur nm

Ex: Mur droit, biais, en l’air, mort / Le mur d’un parc / Un mur mûr est dit ruine. / Mur mûr par trop de mures. / Ce mur monte trop haut. / Bombe le torse si ça te chante, mais ne tague pas les murs! / Les murs sont à nous et pas à la pub! (Brève d’artiste tag) / À bas les murs!

Exp: On fait les pieds au mur; on fait le mur / Il ne dit rien, c’est un mur. / ll est comme une pierre dans un mur. (Val d'Aoste = Il ne change pas.) / On y va en plein, tout droit, dans le mur! / Le dos au mur. /  Les murs ont des yeux... / Il a pris un de ces murs! / Il est au pied du mur!  /  Il cale le mur. (Provence = Il reste à ne rien faire.) / «Le mur gay, ou gay wall» (New York gay hard) / Il fait de phrases mur-à-mur, Dit n’importe quoi (Québ Vx)

Pr: Nul mur pour les purs et les durs. / C’est au pied du mur qu’on voit le mieux le mur. (Chinois?)

Cit: Dans les murs, hors des murs, tout parle de sa gloire. P. Corneille, Horace / Le charme des vieux murs au fond des vieilles rues. G. Rodenbach, Vieux quais / Ils ont des maisons dans la pierre, dont les murs sont faits de trous, et des tentes dans la glace, dont la toile est faite de bulles. Le jour ils restent dans la pierre, et la nuit errent dans la glace, où ils dansent à pleine lune. R. Daumal, Histoire des Hommes-creux et de la Rose-amère / Le mur tourne Il y a peut être quelqu'un Je suis plus calme que le ciel. P. Reverdy, Pierre blanche / Dans mon coeur il y a quelque part Un mur du son Qui se dresse, géant, nuit et jour Entre le monde et moi. R. Depestre, Le mur du son (Journal d’un animal marin) / Tout ce que je ne puis dire À cause de tant de murs… L. Guillaume, Noir comme la mer; Un mur est fait de chair et de sang, et se ruine à son tour Dr Charlusse, Ça va de là . // «Le Mur» M. Montégut , JP. Sartre , J. Hersey , At. Ilhan ; «Les murs et toits pour les pays de chez nous» C Letrosne ; «Le mur du temps» E. Jünger ; «Le mur de la mort» Uys Krige ; «Le mur du son» Edith Habersaat ; «Les murs» K. Abé , Olivia Tapiero , W. Simon ; «Sur les murs du temps» J. Borel ; «Le mur bleu» J. Laude ; «Le mur des noms» des 76.000 juifs de France vers les les Camps de la Mort (Hist. Mémorial inaug. Paris IV, 2005)

Bx-A: «Le mur bleu» Wols 1948 ; id Jean Dubuffet 67 (Villa Falbala, Perigny sur Yerres) / «Mur noir» Louise Nevelson 58 / «Mur de la peur» K. Appel 1958 / «Les murs» Peverelli 60 / «Mur de feu» Y. Klein / «Mur et sol» JP. Raynaud 69 , «Mur P.V.C. 2000» id / «Mur arc-en-ciel» Cecil M Michaelis 74 / «Mur» N. Bode 59 ; Scheps 62 ; B. Toppi 74 ; Culot (scpt) / «Le mur des mots» Ben 95

Cin: «Le mur du son» D. Lean 1952 / «Le mur» S. Roullet 67 (JP. Sartre), L. Akad 75 / «Les murs» A. Kovàcs 68 / «Mur, murs» Agnès Varda 81 / «Mur» Simone Bitton 03

 

mûr adj

Ex: Ce Vert est trop mûr pour que je vote pour lui. ; On en voit des Verts et des pas mûrs!

Exp: Un fruit mûr pour le ciel. S’est dit pour une pieuse morte jeune.

Prof O’Bidet: Quand un mal blanc est mûr, le pus sort tout seul. Mais voir le doc.

Pr: Quand le grain est mûr, Va à la vigne pour sûr. (cf Prov agenais, JF. Bladé) / Quand le fruit est mûr il tombe.

Cit: Et les soirs ousque tu rentr’s mûr, tu leur cogn’s la tronch’ dans les murs. J. Rictus, Conseils / Elle est la fille noire et son sang fait la roue Dans la nuit d'un feu mûr. P. Eluard, Les mains libres

 

mus nm Nom générique des rats et des souris

 

musc nm Substance odorante secrétée par un ruminant mâle (Moschus moschifers) ; Méd: Stimulant et antispasmodique, a été utilisé, en petits lavements, contre les convulsions

Cit: Y a-t-il une terre autre que cette terre faite de musc et d’ambre? Abd. Al-Karmi , Je t’ai aimée encore plus

 

must nm Mtan Pour être à la mode, au top

 

mut. Abrv Mutuelle

Méd: « - Doc, même quand on en a une mut, pour les dents et la vue, c’est niet, des miettes - Oui, mais il te reste la Sec-Hue. – La Sec-Hue?, quand un doc vous prend le triple! – La vie a un coût, si on en prend soin. – Tous des truands, ces kons là! »

 

myas nm Coléoptère

 

mye nf Mollusque genre clam

 

myées nfpl Dial (Vivarais) Contrats de terres louées à mi-fruit

 

myoc. Méd: abrv Myocarde / myol. abrv Myologie / myo. abrv Myopathie