monosyllabe, monosyllabes


Mis en ligne en mai 2001

Dernière mise-à-jour
le 1er avril 2015

Collaboration :
Dr Charlusse et ZOOZ


Peinture, écriture, vidéo:
www.joinul.com
DICTIONNAIRE DES MONOSYLLABES ET MOTS MONOSYLLABIQUES
DE LA FRANCOPHONIE

«L'américain est une langue monosyllabique»
(Arthur Cravan)
Il n'y a pas que les U.S.A.

Ce dictionnaire, LE DICOMONO, pourrait sembler n'intéresser que des cruciverbistes, scrabbleurs... Ou quelques poètes, et dialoguistes? Ouvrage voué à la désapprobation des linguistes patentés, et risquant, au mieux, de se voir vite rangé sur le rayon des curiosités littéraires.

Or le dicomono se croit sérieux. Il résulte d'un travail de compilation -dont les mentors: Larousse, Littré, Robert, Académie (et Furetière, C. Duneton, etc) - tout au long d'années d'écritures diverses, de multiples lectures, de flâneries, rencontres, amitiés, et d'une expression plastique parallèle.
Ceux à qui «le coup d'oeil» ne manque pas auront d'emblée saisi sa spécificité, laquelle, en ce siècle de l'acronyme, de l'apocope, du fractal, de l'atome, et du numérique se manifeste comme un visuel chapelet prémonitoire de particules essentielles.

Sélection

  • Le Dicomono comporte en principe et uniquement tous, presque tous, les mots monosyllabiques du vocabulaire français, francophone, répertoriés à ce jour. (Antilles Ant, Afrique Afr, Belgique Belg, Suisse Suis, Québec Québ -Cand pour d' éventuels canadianismes-, Réunion Réun).
    Je dois confesser certaines incartades. Ainsi pourra-t-on me reprocher les mots «Néant» et «Chaos», ou bien le litigieux «Coït»! Mais comment se priver de telles radiantes entités?

  • En ont été plus ou moins écartés ceux par trop tombés en désuétude, argots éphémères ou trop branchés, (banlieue Bl, verlan Vl) techniques obsolètes, variations régionales non vérifiables).

  • En tout cas exclusion des noms propres (mais pouvant apparaître lors d'extraits).

  • Termes étrangers: leur origine, ou racine, n'a pas été signalée.

  • Par contre en raison d'une pullulation des mots anglais, d'anglicismes passés dans le langage courant, ou en passe d'y être!, leur provenance est soulignée (Mtan).

  • Phonétique: Désirant éviter tout rapport du Dicomono avec un catalogue de phonèmes, la prononciation n'est pas mentionnée.

  • Définitions: Succinctes. Plutôt des indications, afin de ne pas alourdir, et de privilégier l'aspect d'un réseau de syllabes optiques.

  • Le tout susceptible de donner envie au lecteur de sa lancer dans des constructions personnelles? ( Etde faciliter une concision de pensée?). On réalisera aussi qu'il y a place pour l'invention de nouveaux mots, les plus simples qui soient. Les trente mille gènes, qui font que l'homme est l'homme, forment son potentiel d`au moins trente mille syllabes.

Proverbes, et dictons (Pr), Publicités (Pub), Citations littéraires (Cit)

    Glanés dans de multiples horizons, au gré de mon quotidien. Mais ayant alors recours à des syllabes «monophoniques» ou «monosyllabe au sens large» (toujours cette liberté marginale). Avec plus de rigueur pour un semblant de panorama culturel : éventail de titres de romans, etc, plus ou moins «connus» ; de recueils de poésies contemporaines, vital , et de non moins pièces de théâtre ; d'oeuvres picturales (Bx-A) ; cinématographiques (Cin) ; Bandes dessinées (B.D.).

Divertissement

    On trouvera visant à concilier le savant avec l'humoristique:

  • Des exemples (certains pourront faire office de starter chez leur lecteur), des «brèves» et indignes bouffonneries, notamment du corps médical (Méd), consignées sur le mode almanach.

  • Une érotique personne, dénommée Me de XXX est venue parasiter l'ensemble...

  • Enfin, de: A à Z il y a du «zouz» dans l'air, grâce à mes deux principaux collaborateurs: le Dr Charlusse, et ZooZ. Je les en remercie.

Développement

    J'ai basculé ce dicomono sur le Net en 2001. Depuis plusieurs mises à jour, sont intervenues.
    Avec l'espoir que mon projet sera pris en compte, aux fins de dresser ensemble (et n'existe-t-il pas encore! au minimum six mille langues écrites ou parlées?) un catalogue "universel" accessible à tout internaute.
    Il ne semble pas qu'en France une telle étude, relevant d'un identique concept, ait été jusqu'alors entreprise... (Même si je viens de découvrir "Les riches petits mots du français" ou "Dictionnaire des monosyllabes et de leurs homonymes" -schématique- de Rolland Danis, Québec, 1996, Avant-propos, de Gilles Vigneault.)

Remarque

    Les deux plus grandes puissances (et pollueuses!), actuelles, U.S.A. et Chine, s'expriment fondamentalement sur un mode monosyllabique. Y aurait-il cause à effet?
    Ce répertoire, arbitraire, s'adresse prioritairement: à ceux qui veulent voir la vie, les mots, sur un mode aut', et y mett' leur grain de sel.

Docteur JOINUL


Copyright SACD N° 138737, 131304 et 141635